Le Monde merveilleux disparu : 5ème séance

Le 4è épisode venait de ce cul-de-sac

500787583_0_pr_1_1200

Cinquième séance. Je me pelotonnai dans le coin du divan où j’avais disposé, bien pliées, bien rangées, mes habitudes et Madame Marraine, psy pour animaux, avait repris où nous en étions restés :

« La semaine dernière, vous me parliez de ce dodo, que vous courriez après sans savoir pourquoi ? Avez-vous trouvé une piste ? »

Quelle question ! Si j’avais trouvé une piste menant à l’animal, je n’aurais pas effectué ce repli stratégique en analyse.

C’est bien parce que l’oiseau se révélait disparu -statut qu’au demeurant il revendiquait- que, devant le fait accompli de mon incompétence à conclure la quête, j’avais voulu creuser la question du pourquoi, pourquoi se révélant être, dans le jargon médical, un « Obsessio-dépendanso-traumatismo-accés fiévreux », qui, me confirma la psy, se soignait très bien.

Deux pipettes dans le cou, un vaccin anti-dodo et je pourrais dormir sur mes deux oreilles… Enfin, je le pourrais au prix de nombreuses leçons de pilates de la tête, lesquelles me permettraient d’acquérir la souplesse très souple nécessaire à cette rencontre traversin-double-auricularité.

Enfin… Pour parvenir ne serait-ce qu’à toucher de la pointe du coussinet la primale quintessence de la souple très souple souplesse permettant ce repos parfait, je devais également valider un cursus de 3 années de BTS-en-3-ans-car-super-pointu de Secrétariat-1er-flocon.

Je commençais à trouver cette guérison quelque peu chat-rat-biscoté… N’étant pas du genre à me beurrer la tartine à l’auge d’élucubrations technico-dépressives, ne goûtant que peu le tour lamentativo-pleurnichard que prenait ce blog, je décidais de stopper là et pas plus loin cette histoire.

Les cendres du feu-dodo pouvaient donc reposer en paix, je passai à aut’ chose !

 

Publicités

10 réflexions sur “Le Monde merveilleux disparu : 5ème séance

    • D’après Madame Marraine, psy pour animaux, tu souffrirais d’une schizophrénie peu orthodoxe… Non pas que tu tendes vers cette religion en particulier, je te sais changeant ou, du moins, volatile, en matière de dogmes… Et sinon, tu souffrirais de la fameuse souche schizo D0D0 ou D zéro D zéro dans la pure tradition des H quelque chose N quelque chose mais pour les dodos.
      Ton double serait non-décédé ceci expliquant le trouble que tu ressens…
      Com’ médication, elle propose l’abattage mais, vu que tu es déjà disparu, cela m’apparaît superflu. Qu’en penses-tu ?

  1. Ce monde qwaziment merveilleux est une merveille, oserais-je le dire haut-et-fort. C’est pourquoi, virgule, il me semble déplorable voire même regrettable de voir ce presque disparu DzéroDzéro disparaître en totalité complètement, virgule, zéro sept. En fait, je dois le dire, la fin, qui ne justifie pas toujours les non-moyens, qui, soient dits en passant, resterons à jamais dans la moyenne des moyens, mais la moyenne peu ordinaire, virgule, donc, disai-je, la fin, si elle arrive maintenant, m’arrache tripes et pieds paquets de Marseille, voilà, c’est dit. Je trouvais que le souple, très souple Flanagan, commençais à courir le suspect aussi haut que le haricot qui voulait se faire aussi grand que Jacques le géant. Ou bien est-ce le contraire, je ne sais plus, d’ailleurs où en sommes nous ?
    Ah oui, la fin.
    Crois-tu que fée marraine saura aider ce animaux en soins à recomposer une vie complète à la suite de cet abandon manifeste ? Ce qui ramène directement au marais des vérités.
    https://1pattedanslencrier.wordpress.com/2015/07/28/concours-agenda-ironique-daout-dissequer-la-citrouille-ou-la-grenouille/
    Et pof de chez pof, une boucle vient de se terminer. Et je le dis. Le Lecteur est en droit d’exprimer sa tristesse.

    • Jo, je ne sais pas qui a fixé la hausse de la moyenne, s’il était vraiment pertinent qu’elle se trouve au milieu du gué parce qu’une moyenne, c’est pas jojo… Rien à voir avec toi ou tes judicieuses remarques et, comme l’indique le dodo dans un commentaire plus haut, il n’est finalement pas disparu mais égaré… Reste à trouver sa destination ! Quant à Flanagan-Johnson, il a bien le droit de prendre retraite après une si longue et fastidieuse enquête sachant qu’au moindre mouvement de plume, il saura reprendre de la bête la chasse du poil, ou de la plume… Parce que, finalement, ce dodo qui apparaît et disparait sans explication à intervalles réguliers ou irréguliers selon que le cod est placé dans la phrase ou pas, ou aussi selon la lune et les grandes marées, eh bien, ce dodo souffrirait d’une lycandodothropie non détectée que j’en serais à peine surpris… Un dodo de 18 mètres sur 6, même disparu, on le verrait dépasser, non ? Je vais compulser les notes des rapports précédents !!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s