Dans sa jeunesse, Georges…

… a fait un stage « Aimé Jacquet » où ce dernier lui a prodigué le conseil suivant:

« Muscle ton coeur, ou tu vas à l’encontre de grandes désillusions !!! »

Bon, avec tout le respect qu’il pouvait avoir pour les vieux radoteurs, Georges, à cette époque frais gardon sorti du monde de l’Enfance, a plongé tête baissée dans l’hostile univers de l’Amour dépourvu de néoprène autour du-dit organe… Le coeur !!!! Le coeur !!!! Sombres pervers !!!!

Brrr ça fait peur tant d’inconscience et d’insouciance !!! Tête la première le fou !!! C’est un coup à tomber sur une mine… Ou une bombe avec plus de chance…

Pour Georges, le client a toujours été roi et les femmes s’appellent toutes Sissi !!!!!.. Aussi est-il parti motivé en eaux troubles, contre vents et marées, accroché au bastingage quel que soit le grain (de sable oui oui !!! Je vois que vous suivez !!!) qui lui était proposé..

Les lois ne font plus les hommes.. Et quelques femmes font la loi… tout le concept du « Elle fait non non non non !!! »…

Il s’est retrouvé échoué plusieurs fois, a lancé des S.M.S. (Save My Soul !!!) d’un égoïsme morse, a bien rencontré Vendredi mais il n’est pas son type, il s’est fait repéré et remorqué parfois par des âmes compatissantes vers des terres plus accueillantes.. Sans toucher totalement à cette terre d’accueil si douce qu’il appelle de ses voeux.

Retour au port.

Mais Georges a le goût du large, l’envie de reprendre le quart quitte à recroiser cette vague scélérate !!!… Une claque et ça repart !!!! Il suivra l’étoile du berger, la grande ourse, la jolie brune, la suave rousse ou la plantureuse blonde au choix…

Il porte en bandoulière ses qualités et ses défauts.. Non, pas 34 et 456 !!! Eux ne sont pas des défauts. Et puis, de toute façon,  il les a mis en pension imaginaire chez des gens imaginaires très riches qui leur offrent tout ce qu’ils désirent… Il leur a dit de l’appeler s’il leur manquait… Pas de sonnerie !!! Ingrats enfants imaginaires !!! Après tout ce qu’il a conceptualisé pour eux !!! Il les a fait blonds, beaux, gentils, intelligents.. A son image quoi !!! Sauf la blondeur !!! La blondeur, c’était Maman !!

Oui, Georges est gentil. Il porte ça accroché à une chaîne autour du cou.. Oui, un peu comme une croix … Sa croix..

De là à devenir apôtre de la gentillesse, personne n’y ayant jamais pensé, peut être… mais bon, à quoi servirait-il d’écrire un New testament basé sur ça ?? Ca n’intéresse pas grand monde la gentillesse.. Ou alors pas longtemps.. Elle est, paraît-il, réclamée à corps -et ça c’est bien- et à cris -et ça, c’est gratifiant- mais le souffle s’essouffle inexorablement…De tout on se lasse, de ça plus rapidement encore..

Bon, un pas de plus de franchi vers le sommet de la Roche Tarpéienne.. Georges n’est pas fou.. Il n’est pas pressé d’en arriver au sommet.. Plus longue sera..

3 réflexions sur “Dans sa jeunesse, Georges…

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s