3/4 d’heure de « Chat !!! » après, Georges était toujours vivant !!!

Georges a joué à « Chat !!! » avec ses nièces… Georges est très fort à « Chat !!! », il maîtrise toutes les subtilités de « Chat !!!! » comme se cacher derrière la balançoire, se cacher derrière le bosquet de fleurs, se cacher derrière le transat, tricher… Oui Georges trichotte parfois mais gentiment… Les nièces râlent… Violemment… Mais Georges a bon fond. Donc, il fait plus qu’à son tour le « chat » et court sans courir, fait mine d’attraper et n’attrape pas, rate d’une tresse de cheveux de « faire Chat !!! » la nièce N° 1.. Puis la nièce N°2… Chacune son tour.

Georges est essoufflé… Depuis que 456 n’est plus là, il est moins en condition, il n’a plus l’habitude. Ce qu’elle a pu le faire courir celle-là !!!

Le poids de ses coussinets se fait peu à peu plus lourd, la volupté de chat dont il faisait preuve dans ses premiers bonds et évitements se transforme en grossier claudiquement boiteux, le souffle altier se métamorphose en râle étouffé.

Ouf, il est au camp.. « Pas du jeu » lui dit-on !!! « On ne peut pas rester au camp trop longtemps !!!! ». « Pas du jeu !!! ».

Les nièces ne comprennent pas le concept de temps-mort technique qu’implore Georges.. Sous peine de mort clinique rapide.

Georges remet en cause les fondements profonds de cette règle éditée par des pré-pubères en pleine forme qui ne savent ce que c’est de se lever à 4h3… Oui à 6h !!! Rien ne lui est pardonné.

Georges se sacrifie, il sort du camp et redevient « Chat !!! » …. Et le « Chat !!! » fait semblant, court à moitié, temporise, joue de son expérience pour gagner du temps… Ne perdent rien pour attendre.

Georges tente un « Bon !! On a bien joué, on va s’arrêter !!! »… Protestations générales.

Dans un ultime sursaut d’orgueil et au prix d’un grand écart au-dessus du rosier, lequel rosier ne refleurira plus apparemment d’après les dernières estimations : lourdes pertes de pétales, bulbes guillotinés, tiges vandalisées… Georges attrape sa proie et auto-proclame la fin du jeu … Il sort sous les vivas… Sous SES vivas et SES Bravos .. Et ça lui suffit !!!

Elles sont fatiguées. Elles aussi.

Plus tard, dans leur chambre, elles sous les draps, en position dodo, vœu pieux, dixit leurs parents, Georges leur raconte une histoire dans l’espoir insensé que, portées par le flot de ses paroles et la fatigue de courses effrénées, elles partent rejoindre Morphée, Nounours, les deux mioches pénibles avec des voix désagréables et le marchand de sable dans des rêves peuplés de « Chat !!! », de camp, de roses abîmées, de rires…

Une belle histoire. Celle de ce croquemitaine pas végétarien pour un sou qui s’était fait mettre au coin par ses parents croquemitaines –l’occasion d’asséner une morale comme quoi il faut écouter parce que..- pour avoir mordu dans le repas du soir avant l’heure. Une brochettes de p’tites filles juste revenues sur la poêle avec des légumes en accompagnement. Un délice !!!! J’en rajoute en bruitages, craquements d’os sous les dents, chairs qui se rompent, la totale !!! Du grand cinéma !!! elles ne disaient rien.. Hypnotisées… Ou terrorisées plutôt…

Mon frère m’a dit le lendemain,  de mauvaise humeur après une nuit blanche que je ne m’explique pas –on a beaucoup couru quand même !!! Et moi, j’ai bien dormi-, que je devais me contenter de mon rôle de « chat !!! », que mes coussinets n’avaient pas la subtilité et l’adaptabilité nécessaire à un public non-adulte et averti.

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s