Concours agenda ironique de Mars 2016 : Mars on tracks !!

Raoul-Xavier Bodo a réussi l’exploit d’en seulement 29 jours alloués en Février nous faire faire le tour du Sphinx… Philéas Fogg, lui même, en est resté bien embrumé…

Carnets paresseux , qui fait culminer la paresse en des cieux qu’elle n’aurait jamais cru atteindre, m’a délégué charge de poursuivre tâche en Mars en m’adjoignant défi de trouver sujet apte à plaire à notre amore Myopaname (ou devrais-je dire Miaou ?) ceci afin qu’elle nous gratifie d’un texte !

L’dodo m’a conseillé en ce sens : »Mets-en pas trop mais mets du métro !!! »… Politesse lui ferai-je !

Je suis ravi d’organiser Mars car c’est mon mois préféré !

Ben oui ! Ne dit-on pas « En Mars, fais ce qu’il te plaît ! » ?

Ben si, on le dit !!! Si si !!!…

Ah oui ! Je vois ce que vous voulez dire !!!… Vous, vous dites « En Mai… »!!!

Erreur basique ! Vous avez été fourvoyés en erreur !!! A l’origine, c’est bien « En Mars… »

Rappel historique : Le 2 Mars 1898, Charles-Bernard Michel, qui posait le 6ème rail de la ligne 6 du Métro de Paris, inventait ce proverbe en s’adressant à Claude-Joseph Sainte-Barbe, son second de sidérurgie, comme celui-ci ne plantait des rivets qu’à 10 cm d’intervalle alors que le manuel précisait qu’il en fallait tous les 8,5 cm. Suivirent l’inauguration de la ligne le 1er Janvier 1900 et le déraillement du 3 Janvier 1900 mais c’est une autre histoire bien trop longue… Peut être que si vous êtes sages… Ne le soyez pas trop quand même !

Je vous propose donc de ré-inventer un proverbe de votre choix, d’expliquer pourquoi, à l’origine, il était différent de celui qu’on connait de nos jours et, ainsi, de rétablir la vraie vérité historique. Non mais !

Contrainte de base : Le concours étant celui de l’agenda ironique et, comme en ces temps de crise, il est bon de revenir aux anciennes valeurs, n’hésitez pas à mettre de la date en branches. Si possible et entre autres le 23 Mars et le 30 Octobre, je laisse l’année à votre bon plaisir.

Contrainte carnetsparesseuse (à suivre ou pas parce que Pattes n’est pas despote) : votre histoire sera teintée de rails, d’électricité et de passage à intervalles de 3 minutes aux heures de pointe.

MET4R

Contrainte encrière : Amusez-vous !

Vous avez jusqu’au 20 Mars pour déposer dans les commentaires ci-dessous les liens vers vos textes. le vote sera dès lors ouvert jusqu’au 27 Mars, date à laquelle seront rendus résultats et mon tablier d’organisationneur en chef !

 

 

 

Publicités

76 réflexions sur “Concours agenda ironique de Mars 2016 : Mars on tracks !!

  1. Louée soit ma paresse, car grandes et munificentes* sont les choses qu’elle laisse les autres accomplir !!
    (tiens mais ça fait déjà un proverbe !)
    Vive Patte !! vive l’encrier ! vive Mars !!

    * Jobougon, j’suis pas allé vérifié ce que ça veut dire dans un dictionnaire

  2. Plantée depuis vingt bonnes minutes devant la proposition de mars, éberluée devrais-je dire, j’en reste muette ! ça cartonne coton ce mois-ci d’à partir de demain. Je vais grappiller quelques dates en attendant une poussée de métropolitain sauf si d’ici là, quelques trous, petits trous, encore des p’tits trous plus loin, je ne me suis pas fait renverser par une locomotive à vapeur porte des lilas.

  3. Wooow… ici les mots se bousculent, se rebellent, prennent des intonations qui me font sourire et même rire ! Un vent saupoudré de mots crazy vient de s’engouffrer dans les méandres du métro, et ça c’est pas grâce à moi, parce que là j’suis sans voix… que dis-je sans mots 😀

    • C’est un proverbe culinaire et maritime hollandais qui date du XVIIe siècle et qui devrait se traduire (à peu près) comme ça : « mais trop bout le dodo », parce qu’il fallait faire cuire très très longtemps la viande des dodos attrapés sur l’ile Maurice avant d’espérer pouvoir la manger – et encore elle était pas terrible du tout après avoir trop bouilli – , et ça exaspérait ces pauvres marins (ça les a pas empêché d’en faire cuire tant et plus et de les massacrer, parce que le marin hollandais est si têtu qu’il n’a pas confiance en ses propres proverbes.)

  4. Stop tà tous ! « Qui veut aller loin, ménage ses coutures ». Car il est vrai qu’il est inutile de s’user le derrière sur son bidet quand on peut prendre un pot tranquille au cabinet. Alors, c’est le SPECIAL THURSDAY TODAY : VOTEZ POUR MOI ! Un tien vaut mieux que deux tu l’aura de n’importe qui, fût-il monté sur pattes, plumes, veaux, vaches, cochons, couvée.

      • Ne jurer de rien, c’est jurer tout court ! Il ne faut pas vendre la peau de l’âne avant de l’avoir occis ! En plus on n’est pas Thursday mais Tuesday ! L’est temps que l’Ane se louve dans son coin.

        • Si l’Anne a thème, nul doute que personne ne réprouvera ! S’assiéront avant de l’occire, liront avant de la mettre au coin, coin qu’elle ne manquera pas de leur boucher d’un texte mouché !

  5. Non, mais c’est bientôt fini ce boucan ? C’est faire beaucoup de bruit pour bien peu de laine ! Et quand on sait que menton poilu toujours cherche du bruit, je me demande qui, dans ces tintamarreux(ses) a du poil au menton. Pour le croupion du Dodo, je ne suis pas allé vérifier.
    Peut-être que si vous taisiez un peu, j’arriverais à écrire, moi ! J’ai besoin de calme pour travailler à cette conférence qu’il doit donner avant la fin de ce mois.
    Signé : Taurus, pour vous servir.

    • Cher Professeur, je plussoie, je pusse dru. Ils font un tel tintamarre qu’à la fin, l’on se noie. Je n’ai même pas encore eu le temps de penser qu’ils pondent déjà, et quelle ponte, bio en sus. La Jo, la patte, la Jacou, pf… Sachez que si vous et je, nous ramons à la rime, comme tartine et boterham (voulant dire tranche de pain en flamand) nous n’avons pas dit notre dernier dentier : la Martine et les autres et je, nous attendons dans l’ombre…

      • Que voilà des commentages visant à colmatage ou camouflage, je l’ignore à ce point mais ne démords de l’idée !
        De nous tenir en la laine par des promesses afin de nous louvoyer le fondement viendrait à confirmer le proverbe « Tant vont les cruches à l’eau qu’à la fin n’ont papier ! », proverbe, je vous l’accorde frustre et fouillis mais qui veut bien essayer de dire ce qu’on veut bien supposer qu’il veut bien signifier !

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s