34, 456 et la fête des grands-mères

Il y a deux semaines, mes enfants viennent me voir. La fête des grands-mère approche et ils veulent offrir à Nana – ma maman à moi et leur grand-mère par concomittance généalogico-périduralienne – je cite :« le plus bo cadeau du Monde de l’univers ».

Là, je les mets en garde. Ce genre de cadeau, c’est un gros challenge, ça se prépare, ça s’anticipe.

« Qu’avez-vous en tête » leur demandé-je.

Et là, dépit, contrition, exaspération, déception paternelle.

Même si elle échappait comme par miracle au splendide collier de nouilles peintes à la main, Nana risquait de tomber de haut.

34, tu me déçois !!!! Un cendrier en forme de main !!!! tu ne l’aimes donc pas !!!! Nana, elle aime les belles choses, celles qui brillent, celles qui scintillent, celles qui en jettent, elle a du goût !!! Tu veux massacrer son intérieur avec ton truc là ??? Moi, je te dis, c’est direct poubelle ce machin !!! Et tu ne laisses pas ça chez nous non plus !!!! On n’est pas la famille Adam’s !!!!

456, bon, la perspective n’est peut être pas ton truc soit mais un tel dessin, c’est une insulte à l’évolution : 1 bras interminable, l’autre très court, un corps difforme, 2 cheveux sur la tête !!! Et tu vas lui dire que c’est elle !!! Tu veux qu’elle se suicide !!! Tu crois quoi ??? Qu’elle va l’afficher sur le frigo en s’en émerveillant et qu’elle le montrera fièrement à tous ses invités en disant « C’est moi !!! ».

Autant lui offrir un bon pour une chirurgie esthétique du corps entier, le message passerait mieux !!!!

Non non non !!! Il vous faut tout repenser !!!!

Non, Nana, il lui faut du rêve, il lui faut du fulgurant, du sensationnel. Vous ne l’aurez pas avec une stupide chanson et un gros coeur rouge où il serait écrit « Nana, je t’aime ».

La connaissant, elle vous le balancera à la gueule et vous répudiera.

C’est ça que vous voulez ??? Vous voulez détruire cette famille, vous voulez briser l’osmose existante, ce bonheur incroyable que nous avons ??? Je ne vous laisserai pas faire !!!!!

On a tout repris à zéro.

34, pendant ses vacances, au lieu d’aller dans un stupide camp scout d’où il m’aurait ramené, en tout et pour tout, une grenouille séchée et un caillou de rivière, est parti ramasser du topinambour et autres tubercules histoire de gagner quelques sous. Le retour à la terre le matera celui-là.

456 a mis à profit son année de danse classique dans un cirque itinérant. 3 représentations par jour, une très bonne expérience.

Bon, le travail au noir des mineurs est très mal réglementé de nos jours. Pas de protection sociale, aucune couverture maladie, je leur ai bien dit de faire attention, qu’ils ne passent pas sous un tracteur ou un éléphant !!! Que leurs gains ne passent pas tous dans une hospitalisation malvenue.

Ils sont revenus fourbus mais fiers d’avoir contribué à l’essor de la Nation par leur abnégation et leur sueur.

Vous les auriez vus chanter la Marseillaise la main sur le coeur…

Rein que d’y penser, j’ai des tremolos dans l’écriture….

2 réflexions sur “34, 456 et la fête des grands-mères

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s