Le caïku 4

Vivants stoppèrent,

Lapins, écureuils, nul bond.

L’observent grimper.

Obstacles fondent

Devant caillou du spectacle

Remontée faisant.

Cieux toujours lointains,

Soleil moqueur et stratus

Approchent, intrigués.

Minéralité

Abaisse et dépasse barrières,

Ouvre voie nouvelle.

Inclinés devant

Son autorité naissante,

Facilitent l’accès.

Caillou ne s’arrête,

Caillou s’étonne même

Caillou s’envole

Nuages jaloux

Tintamarrent de l’ondée,

Gouttes le croisent

Sous pluie critique,

Guette protection d’un abri,

Repos bien mérité

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s