Un caillou II

Sur son promontoire,

Guettait un horizon lointain,

observait le vol des ailés

Tournoyant et fondant en un instant

Sur le rongeur imprudent.

Promontoire était pratique, fort ensoleillé,

Ouvert aux quatre vents,

Et caillou s’en délectait.

Promontoire était fait de minéraux

Entassés en un kairn

indiquant aux étourdis

Le chemin conseillé.

Promontoire était en son sommet habité

Par une lisse pierre

Que caillou surplombait.

Caillou s’en finissait pas de bouger,

S’excitant de chaque rencontre :

Un écureuil qui passe,

Un promeneur qui chute,

Un aigle bigleux qui manque le confondre avec une musaraigne,

Vint l’instant où il roula trop de côté,

Créant un déséquilibre

Qu’on qualifierait d’instable

Mais qui, surtout,

Provoqua en le kairn la pagaille !

Pierre du dessus glissa,

Pierres du dessous s’effondrèrent,

Et ruissellement de minéraux

Dans la pente,

Glissement sauvage

Tels chevaux en furie

Dévalant jusqu’au bas pour s’affaler au sol

Et se reformer.

Kairn démonté, kairn dévalé mais kairn reconstitué !

Caillou, poli comme tout,

laissa les autres

Devant passer

Et vint atterrir là où il était

Précédemment,

Sur le toit du monticule,

Par dessus pierre plate

Passablement irritée

De la récidive.

Profitant d’avoir à peine pris place,

Elle s’ébroue en un dernier mouvement,

Expulse caillou au pied de la colonie.

Caillou se reçoit comme il peut,

Se foule un sédiment dans l’histoire

Et,

Regardant d’en bas

Et la situation perdue

Et celle d’avant,

Baisse tête.

Non !

En un sursaut,

Faible,

Imperceptible à vos yeux

Mais, en lui,

Farouche,

Caillou décide que Non !!

Sa position,

Celle qu’il adorait,

Va la reconquérir,

Non pas en haut de ces ingrats,

Mais tout là-haut,

Là où, de 360 degrés

De beauté

Sur ses yeux déposée,

Ne se lassera jamais !

Maintenant, faut remonter !

2 réflexions sur “Un caillou II

  1. J’imagine que ce bon caillou, doté d’une volonté de Pierre, visant le promontoire de l’éternité, ayant l’âge correspondant au nom de sa volonté, s’est retrouvé jeune et en pleine forme arrondie, que tu soulignes poli donc bien élevé, et de fait, dominant la vue espérée à 360°.
    Mais connaissant la logique féline de ton encrier, étant probablement loin de m’imaginer ce qui attend caillou, je vais laisser l’impatience faire œuvre de sagesse en mon imaginaire et attendre sans hâte que suite arriva bientôt très vite…

    • Jo, merci tout d’abord pour ces encouragements auxquels nul minéral ne pourrait rester insensible
      Si des pistes, il y a, sois sûre que caillou, pas du genre à se faire dicter la vie à mener, saura tel le meilleur ami des postiers s’en affranchir pour nous porter vers des contrées nullement encore explorées

      Au passage, le jeu de mot avec « poli » était fortuit. Merci de me l’avoir révélé

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s