Un souffle nouveau : 18ème épisode

Esprit-d’Oïyok était parti fâché à l’épisode 10.

Loin-loin était parti, avait traversé mers, océans, dimensions physiques et immatérielles, avait goûté aux paradis terrestres & lunaires, tout cela en un claquement de doigt, privilège de l’esprit sur la matière.

Aussi, deux minutes après, il s’ennuya fort mais, toujours fâché contre ses enfants, ne voulut revenir. Point.

S’occupa à réaliser miracles et apparitions divines, prit un job d’été chez une cartomancienne comme « bougeur-de-table », s’en fut dans d’autres contrées, sur d’autres planètes pour voir du pays… Ou de la planète… Puis…

… Deux minutes plus tard, un peu moins fâché, revint vers eux, les trouvant entre le camp de base 2 et le camp de base 3, en pleine affreuse ascension glacée dangereuse, menacés par une avalanche de congères d’un côté, un troupeau de yacks-agressifs de l’autre.

Dans le classement des espèces grav’dangereuses, le yack-agressif se situe juste après le dauphin-fourbe et juste avant la mouette-vicieuse.

L’avalanche leur bloqua toute retraite; ils étaient exposés aux yacks.

Esprit-d’Oïyok devait faire quelque chose… Mais quoi ???…

Quand il était fâché, Oïyok avait du mal à avoir les idées claires…

Il se rendit compte qu’il n’était plus fâché !!! Du coup, il eut une idée !!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s