Un nouveau souffle 12 : erratum agressivité

Suite à des commentaires portés lors du précédent épisode à l’encontre de marsouins sauvages, des plaintes furent déposées contre moi devant le conseil de l’Ordre des écrivaillons-de-blog.

Je procède d’un erratum comme suit :

Je, Patte-dans-l’encrier, parfois sain de corps, de temps en temps d’esprit, reviens sur mes dires ayant invoqué chez les marsouins sauvages une propension à user, dans le désordre, de vilénie, cruauté ou fourberie.

Après d’importantes recherches arcboutées sur des traités d’ornitho-pingouinologie sauvage, Il est désormais clair que j’ai stigmatisé une population sans avoir forcément vérifié les informations m’amenant à ces insinuations.

Le marsouin sauvage s’avère être adorable, charmeur, altruiste et mélomane.

Dont acte pour ce qui suit.

Une réflexion sur “Un nouveau souffle 12 : erratum agressivité

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s