Couve-feu 22

Kdde¨rrrssstyk le sompteux n’a pas toujours été somptueux.

En des temps pas-complètement-vieux-mais-presque comme le monde, il fumait pas mal, buvait presque trop, dormait moyennement et ne manquait aucun bingo organisé par le comité d’entreprise de l’Olympe locale.

Un bingo au royaume des dieux, c’est quelque chose. 1er lot, une perpétuité de foie gras; 2è lot, le poids de l’univers +1 en chocolat; carton plein, un téléviseur grand écran.

Kdde »rrrssstyk en était à sa 3è corne d’abondance gagnée épuisée quand, enfin, il se décida à stopper tout.

Finis les quines, les cartons pleins, ceux échoués à un chiffre, adieu les grains de maïs qui roulent par terre et après, faut tout balayer, bye-bye les 3 crèpes pour 5€, les 2 gaufres pour 6, les 7 oreillettes pour 4.

Certains susurraient que cela lui passerait au bout d’une éternité mais tous constatèrent que sa décision resta totale et inchangée.

Du coup, comment fallait-il le surnommer ? L’inchangé ?

On convint que « Somptueux » lui allait somptueusement bien.

Quand Kdde »rrrssstyk vit Oïyok quasi-déjà-un-dieu-parmi-les-dieux Oïyok arriver, il reconnut ce qu’en lui-même, il avait toujours sentir poindre : cette faim, cette envie, cette gourmandise de la vie…

Restait pour tous les deux à passer la phase « initiation » : « T’es nouveau, je t’apprends ! »  » Je découvre, c’est dur mais j’m’accroche !! »

Pas la plus plaisante parce Kdde »rrrssstyk n’a jamais été très pédagogue et qu’Oïyok aime que ça se fasse vite….

3 réflexions sur “Couve-feu 22

  1. Le procédé de la quasi déification sent la subodoration de la quasi consumation calcinitique d’une flamme vivace où se couve un encrier débordant de talents talentueux aux dons multiples. Ne sachant trouver les mots pour traduire l’immensité admirative débornée de l’éblouissement rétinien que mes yeux, bien que protégés sous d’épais verres teintés à la chaux, ont entendu à la lecture, sans sombrer dans une quelconque exagération à cru, Patte, je tente une contournation pour tenter l’expression de ma suffocation appréciative de la perfection rectangulaire de ce carton de loto.
    Bref. Chapeau !

    • À ma connaissance, Odin ne lisait que les 2 lignes écrites en gros chez l’ophtalmo, Jupiter portait les lentilles, Apollon était daltonien, Perséphone souffrait de strabisme, Hadès louchait, Kali se mettait souvent un doigt dans l’oeil !!!
      Merci Jo

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s