Couve-feu 19

« Gzzziiiickkkkk Gziiiixkkkk Gziiiikkkk »

Le vénérable Ahggrttät se connecta à internet pour lire les 17 premiers épisodes de leurs aventures.

Des mots revinrent en flash-back David-Carradine-style dans l’esprit d’Oïyok, son fils :

« Si tu ne sais pas, demande ! Si tu ignores, apprends ! Si tu doutes, réfléchis ! »

« Père… Vos mots !! Que signifient-ils ? »

Ahggrttät se dévêtit de sa vénérabilité légendaire.

« Fils, ce sont des mots !! Cherche dans ton coeur d’abord !… »

Allons bon !!

Oïyok, ses deux enfants et flamme qui toujours était là et toujours flambait, reprirent la route avec non pas une phrase incompréhensible mais deux.

Le vénérable Ahggrttät leur fit « Au revoir » mais ils ne le calculèrent même pas.

Oïyok pensa « Dix-neuf !!! Dix-neuf épisodes pour en arriver là !!! Mais où le destin voulait-il de sa plume leste, virile mais parfois confuse, les emmener ? Reverraient-ils un jour Ithak, leur ancien-chez-eux qu’ils espéraient bientôt voir devenir leur ancien-ancien-chez-eux ??

Oïyok était ennuyé. D’expérience, à chaque fois qu’il avait ouvert son coeur, il avait gagné un enfant et un divorce. Deux fois, il avait ouvert son coeur !!!… Non !! Trois fois !!! La troisième fois, une flamme et un divorce général !!

Ouvrir son coeur une quatrième fois équivaudrait-il à l’ablation définitive de son salaire pour pension-alimentationite aïgue ??!!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s