Couve-feu 16

« Le 3 Mai, omets désirs ! »

Ce très vieil adage laarr¨d’Flygtuckien a, de tous temps, été respecté à la lettre.

Ce jour est resté destiné aux labeurs éreintants, aux travaux assommants, aux tâches harassantes et autres corvées abrutissantes, jamais, au très grand jamais aux plaisirs et fariboles.

Le vénérable Ahggrttät avait proscrastiné toute besogne écoeurante un an durant afin de pouvoir les réaliser le jour dit.

Aussi, quand vint le lendemain, qu’il avait terminé, il s’installa avec le dernier numéro de « Igloo & habitat » traitant de l’agrandissement du igloo (comment réaliser une ouverture sous un bloc porteur).

Les cléments – 95° celsius du jour étaient invitation à flâner au soleil et siroter son cocktail favori à base de bave de lapin des neiges (à servir frappé si possible) quand il vit, au loin, s’élever par-devers la route une traînée blanche.

« Que fait-elle là ? » se dit-il. Il regarda sa montre « C’est pourtant l’heure de pointe au bordel du coin !! »

Puis il regarda mieux et remarqua que c’était en fait une poussière de neige soulevée par un traîneau filant droit vers lui.

Il filait bon train. Il filait vraiment bon train.

À ce rythme, le vénérable Ahggrttät jugea qu’il serait arrivé au prochain épisode.

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s