Couve-feu 14

Le Sud-sud semblait encore loin-loin.

Alors, clairement, la végétation changeait : les icebergs remplaçaient d’autres icebergs mais ce n’était clairement pas les mêmes.

Un néophyte du glaçon eût pu confondre mais point ne l’étaient Pkatröy, Ijdraya et Oïyok.

Au Laarr¨d’Flygtuck, dès tout petit, bien avant d’être grand, il était inculqué la subtilistité du glaçon.

155h annuelles étaient obligatoires sur le premier cycle scolaire et gare à qui échouait à l’examen de passage du premier glaçon.

La main qui tremble, le piolet qui ripe, on avait tôt fait glace pilée.

Nombreux échouaient et, en plus de la honte portée pour toujours sur la famille, tous devaient se jeter du haut de la plus haute falaise dans le lac le plus froid et rejoindre à la nage la rive opposée, seulement en brasse, surtout pas en crawl.

L’échec était interdit, pas la mort, et ceux qui refusaient étaient bannis (oui, c’est un thème récurrent dans les moeurs laarr¨d’Flygtuckiens).

« Ces glaçons sont différents » remarqua Pkatröy.

Oïyok fut fier d’entendre cela, son fils irait loin.

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s