L’ombre de lui-même

ABBAart-conceptual-concert-2310250

S’était-il caché autant qu’il sut,

Vint l’instant où elle ne le couvrirait plus.

Il devrait désormais marcher à découvert,

Soleil en tête

Ou nuages alentour

Que les vents viendraient

Tantôt disperser ou ramener,

Et les marées fulgurantes

De laver et grignoter inlassablement

Les défenses devenues poreuses.

Passer de l’ombre à lui-même.

Publicités

2 réflexions sur “L’ombre de lui-même

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s