Notre Drôme des pourris épisode 9 : un épisode à fort pourcentage

Épisode 8

Flanagan-Johnson n’hésita pas, il sut car toujours il savait : les malfrats frapperaient sur le pont supérieur, là où devaient se masser tous les invités car, c’est bien connu, c’est « ♫ Sur le pont supérieur qu’on y est dense, qu’on y est dense ! ♫ ».

Gravissant les escaliers d’une souple très souple foulée, il en profita pour appeler le bureau de démantelage pertinent des objets explosifs à base d’artifices bio, le BDPOEBAB, afin qu’ils le briefent sur la marche à suivre une fois le container-bombe trouvé.

Le caporal Joseph, de faction standard téléphonique lui apporta des conseils pertinents : déjà, qu’il devrait se débrouiller seul car la patrouille d’intervention était aux prises avec un feu de colza bio à trois heures de vol supersonique de là, qu’il lui faudrait d’abord, déconnecter le système bombaire puis envoyer par le fond cette B… de M.. de victuaille bio défectueuse.

Le pont supérieur et même pas essoufflé. Une odeur connue interpella immédiatement Flanagan, une odeur qu’il connaissait bien, souvenir du Nam, de ces barbecues de poulet qui agrémentaient les longues soirées belote « sans annonces » : une odeur de plume mêlée de chalumeau.

Il fouilla peu mais bien et trouva vite mais prestement la poubelle cachée derrière un pot de fleurs.

Il l’inspecta, elle était intacte, fermée à double-tour par un verrou de 12, un verrou pas des plus aisés à contrevenir !

Joseph toujours au téléphone : « Il vous faut suivre mes instructions sans déroger ni contredire, Flanagan !… Voyez-vous la règle de 30 centimètres ?

– Oui, elle est collée sur le côté droit de la poubelle avec deux fils reliés entre elles deux !… Oh, B… de M… » et il n’alla pas plus loin en jurons car il n’avait pas le temps  » Elle est amorcée !… Il ne reste guère plus de 15 centimètres avant l’explosion !!

– B… de M… ! » Et Joseph convint également qu’il fallait circonscrire les gros mots à deux mots, pas plus !« De quelle couleur, les fils ?

– Un beige et un chocolat ! »

– Chocolat comment ?

– Chocolat noir ! Je dirais… » Flanagan évalua d’un oeil évaluateur « … je dirais 72%… De plantation !

– Un 72% !! Nous avons affaire à des B… de M… de professionnels !… C’est celui-là qu’il vous faut couper ! Surtout pas le beige ! »

Flanagan prit la pince à désamorçage de règle qui jamais ne le quittait depuis l’incident du 13 Mai 1991… Saloperie de 13 Mai !! Le Nam… Encore !

Comme il s’apprêtait à opérer, un souffle. Une brise. Un zéphyr souple très souple.

Le temps s’arrêta.

Les planètes stoppèrent toute révolution.

Flanagan-Johnson sut car, décidément, cela se vérifie encore, il savait toujours.

Ingrid lui intima :

 » Le beige n’est pas beige, Monsieur ! Il est chocolat blanc ! Votre Dalto-cacao-tonisme est revenu ! »

 

Épisode 10

12 réflexions sur “Notre Drôme des pourris épisode 9 : un épisode à fort pourcentage

  1. ‘videmment, si les planètes s’arrêtent de tourner rien que pour aider Flanagan, ça lui fait un sacré atout dans la manche ! J’espère que les plumitifs-accusés-à-tort-devant-l’encrier (autrement les Paatdanl’encrier) auront le nez (mais pour des piafs, le nez, c’est pas gagné) de porter l’affaire devant la Voie Lactée et de réclamer l’abritrage vidéo, parce que mon bec à couper que Mercure est limite hors jeu au début de l’action.

    • Les Paat peuvent bien s’arroger Saturne ou la constellation du Canard mouillé, ils peuvent réclamer un hors-jeu -de position qui plus est inexistant- ou invoquer le 5ème amendement du 6ème traité préfectoral du Sud, Flanagan ira au bout, pour la justice et en vertu de l’état de siège qui lui accorde tout droit de s’asseoir sur des soi-disantes libertés individuelles obtenues !

  2. L’invention du fil de chocolat à couper le beurre en quatre vient de là si mes souvenirs sont bons.
    J’adore aussi les interventions immobilisantes d’Ingrid, aussi efficaces que les bonbons stoptou, qui stoppent tout sauf la suite de cette histoire, parce-qu’entre deux containers bio, le feu couve plus vite que la poule. .
    Le grand patte désamorce avec beaucoup de professionnalisme, cet épisode est admirable par bien des doubles-centimètres.
    J’applaudis des deux coquilles.

  3. Est-ce que c’est bien sûr que c’est du chocolat noir car déjà le dalto-cacao-tonisme l’a enduit d’erreur pour le beige, alors pourquoi pas pour le noir qu’est peut-être pas si noir que ça ? Et si c’était du 53 % et pas du tout du 72 %, ça peut changer la teneur en B… de M… de catastrophe explosive à l’odeur de plume de son plus plumeux ennemi IL D.( qu’on ne peut nommer sous peine de grave brûlure de chalumeau). Décidément, je suppute la magouille à l’huile de palme dénaturée. Ca sens le produit blanc basse catégorie…

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s