Le fauteuil… Suite non (encore) autorisée

godet_terrassement

« C’est là ! » m’indiqua le dodo d’une plume affirmée quoique paresseuse.
En effet, le bitume semblait avoir été martelé par le pied d’un fauteuil sur lequel on se serait odieusement balancé.

Il m’avait appelé, m’avait demandé de le rejoindre muni d’une bonne volonté à sortir en pleine nuit et d’un tractopelle équipé d’un godet de 21.

Chat ne saurait refuser une nocturne odyssée, d’autant plus que l’oiseau m’avait promis une épopée possible.

Le parking du supermarché, désert c’est heureux à 2 heures du matin, résonnait d’un silence assourdissant que les feulements de la machine peinèrent à éteindre.

Le godet gratta, gratta, excavant à chaque pelletée nos espoirs déçus d’une trouvaille alicienne.

Jusqu’à ce que… Un bruit… Un chuintement, devrais-je préciser si j’avais l’ouie fine qu’on prête à mes semblables.

Le dodo me fit signe d’arrêter. Je coupai moteur, lui avançait d’une tête dans la largeur du fossé creusé. je vis dans le frémissement du plumage de mon indianajonesque ami passer les frissons de la grande aventure, celle qu’on rêve de vivre.

Il m’intima de reprendre de plus belle et j’actionnai d’un coussinet décidé le levier.

Le bruit se fit plus dru, net, incisif, couvrant du tracteur les jérémiades. Une musique ! Une comptine en fait ! De celles dont on se souvient… Nées d’une boîte à musique… Envoutante.

Je reculai l’engin, stoppai tout et sortais, ne trouvant nulle trace du volatile. Volatilisé l’animal !

J’approchai du trou puisque, par l’évidence, il était parti en cette direction et, surprise, grande surprise, au fond du trou, un fauteuil, exactement le fauteuil décrit par mon complice, trônait en centre.

Je tentai descente prudente tant la pente était raide et glissante, le terrain meuble roulant sous mes pattes; je vis des traces de pattes de dodo filer jusqu’au siège et, arrivé là, plus trace de rien sinon… Une boîte à musique fermée sur un accoudoir… J’allai pour la saisir, elle me glissa des pattes ! Fichue griffes qui se rétractent quand elles le veulent !

Je m’apprêtais à ramasser l’objet lorsque je lorgnai sous le fauteuil et par côté un sillon large ! Le dodo avait rampé pas plus loin que par là !

Tout cela fait quelque peu revival !… Bon, allez, chiche !

… Je me mettais à quatre pattes… Oui, je suis chat mais cela ne m’empêche nullement de circuler chatus erectus la plupart du temps… Pour me fondre dans la cohorte… Bref…

Je vis un trou… Ben oui, vous vous doutiez… Que faire ?… Chat n’est pas moins intrépide que dodo… Je pris mes griffes en appui et me frayai passage sous le matelassage !

Griffer, glisser, griffer, glisser, chat-louper jusqu’à me faire enrhumer la truffe par une volée de plumes oubliées ! Le dodo en avait laissées quelques unes… J’espérais que c’était une piste qu’il m’invitait à suivre… je suivis donc jusqu’à sentir le sol se dérober sous mes poils… Je tentai de retenir mais, mais…

Une chute irrémédiable… Puis… Le trou noir…

 

La prémisse de cette histoire est à lire chez un dodo de nos connaissances… Et la suite de cette suite est à conjointement déguster chez Valentyne et chez Jean-Marie, troublant doublon faisant à craindre que le dit trou n’ait débouché sur plusieurs plans astraux, plusieurs réalités simultanées voire un continum espace temps de X² – Omega/(alphaXbeta) et je retiens un 3.1416… Bref, où cela s’arrêtera-t-il jamais ?????

Le tout est en compétition chez Valentyne pour l’agenda ironique de ce mois de Novembre où on polarise à souhait… Bref, ça va saigner mais, dans le plus grand respect des victimes, cela va sans dire !:

Publicités

27 réflexions sur “Le fauteuil… Suite non (encore) autorisée

  1. Rhooo cool, une suite avec en prime des personnages bien sympatiques !
    Chouette ambiance.
    LA SUITE, LA SUITE, LA SUITE !!!

  2. Un fauteuil mystérieux, un supermarché désert et le disparition inquiétante du chat meneur d’enquête… Quels
    Ingrédients pour une enquête qui pourrait bien durer tout Novembre …. 💚

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s