Jura Sic Pax

blanc220px-White_Flag

La colline avait une pente des plus raides et nos héros mirent bien 15 jours- 3 semaines à la gravir.

En effet, l’odyssée fut bien plus compliquée que prévu : l’oxygène se raréfiant, l’un des cailloux fit un malaise, Persiliade se tordit une cheville et clauquediqua dès lors et Guy, notre poussin muant coq, tint les couche-tard éveillés tôt par des cocorico hésitants et peu harmonieux, ne facilitant ni la récupération ni la discrétion.

Leurs poursuivants tout aussi lents, la course se transforma en piétinage-poursuite manquant cruellement d’envolées et de fantaisie.

Du coup, j’ai fait un break dans le récit parce que vous commenter qu’ils mettaient un pied devant l’autre, qu’ils faisaient des pauses, ceux qui avaient soif et avaient une bouche pour boire en profitant pour s’abreuver, n’aurait pas eu, malgré ma plume de feu, un intérêt prompt à vous faire abandonner cet autre livre avec lequel vous me trompez.

Oh, je sais bien que vous lisez un autre livre… Bref… En même temps, on n’a jamais évoqué l’idée d’être exclusifs. Vu qu’on est seuls, je peux vous le dire, je n’écris pas que pour vous… Ben non… Après, la monogamie littéraire, c’est un concept désuet, je crois… Bref, si vous êtes des traînés lectoraux, je n’y puis rien !

Donc, parce que c’était inévitable, ils arrivèrent en crête… En parlant de crête, d’ailleurs, Guy en avait une qui poussait étrangement et, faut bien dire, les relations entre lui et le paon commençaient à revenir rocailleuses, n’en déplaise aux cailloux qui, partis pris, éboulaient en le sens de l’ex-poussin.

Pan, sentant la séparation préférable et n’étant pas l’antépénultième à avoir plus de cinq quart de tours dans le pagne, savait comment à ces fuyards apeurés offrir asile.

La Suisse, à l’étroit dans sa neutralité, avait annexé le Jura, rendant la terre imposée à 100% de paix et, désormais, malfrats, malandrins, dodo, voyous, joujoux et, donc, cailloux, pouvaient s’y rendre pour obtenir absolution de tous crimes.

Aussi, la colline franchie, leur avait-il indiqué marche à suivre, droit devant vers les buildings et autres resorts sortis de terre.

Les 11 avaient remercié le dieu puis avaient poursuivi jusqu’au havre. Enfin… Pas le Havre avec un grand »H »… Ben non !… Quelle idée !… le Havre, c’est pas la même atmosphère, c’est moins… C’est plus… Déjà, c’est plus au Nord ! Bref, ne discutez donc pas les idées de Pan si vous voulez qu’il vous réserve une flèch… De ?… Quoi ? Mais non, c’est pas Cupidon, les flèches !… Enfin… Je ne crois pas… Bref !…

Bandes de spécialistes en mythologie amoureuse, va !

Pendant que les 11 partaient d’un côté, Pan-paon allaient brouiller les pistes dans -la direction artistique ne se refusant rien- non pas la 2ème, non pas la 3ème mais la 4ème forêt magique de l’histoire, jalonnant leur trajet de traces de pied, pattes, éboulis par ci et par là aussi parce que, sinon, après, « là » est jalouse et ça fait des histoires avec « ci », après « là » veut plus venir bosser si « ci » est là Ahlala !

Ils brouillaient, brouillaient, brouillaient consciencieusement quand le paon de l’histoire s’arrêta net.

10 réflexions sur “Jura Sic Pax

  1. Totalement gravissante, cette histoire ! Mais tout de même, nous faire ça, à nous ! Je n’aurais jamais cru ça de toi, patte, auteur dévoué à ton lectorat assidu entièrement sacrifié à la noble cause océanico-pacifique de la paix, censé consacrer ton écritoriat au grand complet trois pièces veston à l’espace dédié ici-désigné, Bambi lui-même ne le démentirait pas, ni Panpan, ni même cui cui la praline chez les crompets, saison 1 épisode 22, enfin, bref, brouiller du caillou pour brouiller tout court en écran-totalisant du disparu, de la procrastino-paressattitude, moi j’en suis toute horribilisée, neutrement dit, passe que sinon, le paon passe trop vite et la caravane aboie. D’ailleurs, où sont les chiens ? ça fait pas trop ch’tis, dit comme chat ?
    En même temps, vu la qualité de ta composition, vu la ligne de partage des eaux pacifiques, et vu le repérage effectué par le Dodo, je suis à peine surprise de ne l’apprendre que maintenant.

    • Il me semble important de primordialiser en 1ère ligne la qualité top 100% franco-suisso-bougongnonne de ce commentaire qui fusille comme aux plus belles heures de toute dictature qui se respecte, cet accès de déceptionnisme dû à l’acte d’un chaton à la plume moisie sinon cra…
      A fusiller, nous choisirons canin-caha nos amis chiens vu qu’ils ne sont pas tant que ça nos amis ! J’ai tenu à rapidement répondre afin de contre-proscratiner comme il se doit !

  2. Je ne saurais trop p’affirmer au sujet de la procrastination que je suis contre, tout contre ! Liaison bien-t-à-propos en sus !
    Et je ne puis m’empêcher de penser à Benjamin Malaussène et sa tribu pennacsienne lorsqu’entre en scène une carabine de fée.
    Est-ce que tu as des nouvelles du caillou qui a fait un malaise ?

    • Vas-y donc placer un caillou en position latérale de sécurité !!! Quant à l’idée de réaliser sur lui un massage cardiaque, c’est à se faire des ampoules à l’esprit !… Hélas, à cette heure, le pronostic minéral est engagé, il semble que notre caillou s’effrite lentement !

  3. Gr………….. j’ai perdu mon commentaire mais chasser le caillou, il revient à tire de bras. J’y disais que les breaks, c’est pas si bon que ce que d’aucuns prétendent sans vraiment y croire. Quant à la Suisse neutrale, mon œil, pas si 100 % que ça de paix purement faciale car dans le fond… il y a la crête, et qui dit crête dit pèle oh ponet aise (fff…. voilà ce que c’est que de perdre son commentaire, faut gratter…). Loin de moi l’idée de tirer sur le suicidé mais quand même ! Dites-moi, vous, oui vous, la patte t’encrée, à semer vos ouailles de ci, de là, Caïn, Abel, vous risquez de vous retrouver tout seul, pan pan cul cul, tirez la bobinette et Persiliade chura. Et qu’est-ce qu’on fera quand on sera tout seul devant sa 4e forêt, bien désenchanté, hein ?

    • J’avais pensé à un barbecue… Sinon, on peut juste faire une partie de cache-cache… Bref, com’ dit l’expression : « Qui sème les protagonistes, récolte plein l’pot » !! Je t’attends donc à devenir riche !

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s