Un pont vers mon coeur

voyageaucostarica

Muré dans un silence qu’il pensait salvateur,

Barricadé, limitant tout échange,

Naviguant à vue, rabrouant l’inconnu,

Ainsi vivait mon cœur étriqué.

Il m’a souvent entendu murmurer

Mais s’ouvrir lui paraissait inconscience.

Pensait palpiter trop léger et court vêtu

Pour un Monde qu’il étiquetait fourbe.

 

J’avoue, je l’ai senti battre parfois,

J’ai douté, j’ai réfuté l’hypothèse

Et, méfiance prenant pas sur l’audace,

Je l’ai longtemps nié.

Ce jour-là,

Une vibration… Un filtre s’est brisé.

Nous nous sommes reconnus,

Nous avons fait un premier pas.

Ce jour où nous avons cru en nous,

Le pont s’est présenté,

Un pont que je n’avais jamais vu jusqu’alors…

Nous nous sommes retrouvés.

Ce jour où nous nous sommes rencontrés, enfin,

Ce jour où nous nous sommes réconciliés,

Reste le souvenir d’une tendre naissance,

Retrouvailles frappées du sceau de l’évidence.

Il bat au plus profond de moi,

Je murmure en lui, en chacune de ses cellules,

L’apprentissage se meut en alchimie.

Éclosion d’un amour inconditionnel.

Aujourd’hui est un jour idéal.

« Il y a un autre pont » me souffle-t-il

Et comme je demande où celui-ci conduit,

Il me dit qu’il mène à ton cœur…

21 réflexions sur “Un pont vers mon coeur

  1. héhé, le matou délaisse l’ironie et la blague et fait patte de velours, avec un texte sensible et tendre…. ronron !
    Voilà, « la pointe de sentiment », Anne dit et je saurais pas mieux alors je pille !

    • Parce qu’au fonds, au tréfonds de moi, je ne suis qu’un oisillon… D’ailleurs, quand le jour s’efface, que la lumière s’estompe, je m’auto-guette, je m’auto-attaque… Mais soyons tranquilles cependant, je suis trop rapide pour moi ! Merci Carnets !

  2. Une culture ronronnante est une culture rayonnante.
    ça aurait pu être étonnante, frissonnante, passionnante, bouillonnante.
    Non. C’est un pont qui émet des radiations.

  3. Le plus beau des ponts…celui qui part du cœur…et mène à la Vie, avec un grand V…
    On oublie si souvent de l’emprunter…
    Magnifique et touchant poème…bravo !

  4. Ah oui, on est dans un autre registre là ! Beaucoup de douceur pour ce pas vers la réconciliation avec soi-même qui ouvre sur de belles promesses vis à vis de l’autre. Touchée par tout ce que cela m’évoque 🙂

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s