J’ai mal à ma langue !

Allons bon… Revoilà poindre en moi l’intégriste… Bon, je tente de tempérer…

il semble donc que certaines personnes -que je ne critique pas- qui  -j’imagine sans juger- ont des difficultés avec l’ortHographe, ne sont que peu amis du Bescherelle -supposé-je sans montrer du doigt- et veulent épargner tant de souffrance aux nouvelles générations, ont décidé d’épurer, de couper, de rogner, poncer, élimer, raboter, origamer une langue qui, elle, n’avait rien demandé.

Ben non ! Elle était là depuis… Quelques siècles ! Elle n’avait demandé à personne de l’aimer… Pas dans la dépendance affective, la langue française, non non non !!

Bref, elle faisait son petit train-train d’accords, de conjugaisons et d’exceptions dans son coin, essayait bon gré mal gré d’être abordable au plus grand nombre.

Et d’ailleurs, je dois dire qu’elle plaît telle qu’elle est à certains.

Certains qui ne nient pas sa difficulté mais vantent aussi sa subtilité, sa finesse, sa nuance, la beauté qu’on peut ressentir à en saisir, même subrepticement, les codes et la jouissance, n’ayons pas peur de la portée de ce mot, qu’on peut éprouver quand, au détour d’une tournure de phrase, on touche à la magie qu’on peut lire chez tant d’auteurs.

Bon, à ceux-là, on n’a pas demandé. Qu’ils brûlent en enfer avec leur ponctuation chérie !

Pouah !

Sont-ils seulement nombreux ? Non ! Coupons.

Le circonflexe, ce n’est rien de plus qu’un chapeau en forme de toit de maison ! Poubelle ! tant pis si l’édifice prend l’eau !

Vidangeons du « H », revendons du « é »… Brocante de grammaire.

Ok !

Et si… Dans le même souci de faciliter la vie de nos adorables bambins, absolument pas pour appauvrir leurs aptitudes, absolument pas pour les tirer vers le bas… Et si on arrondissait la table de multiplication de 7…

Ma position de tonton me fait dire que c’est une des plus velues…

7 X 1 = 10

Cela ne me choque pas !

7 X 2 = 20

Franchement, on s’y habitue !

7 X 3 = 30

Cela tombe même sous le sens !

Dent pour dent…

12 réflexions sur “J’ai mal à ma langue !

  1. Te réponds par texte très bientôt… Patience et longueur de temps font… Car cela le mérite. En attendant, petite réflexion : nénuphar vient d’un mot arabe qu’un académicien français a décrété trop coloré et pas assez latin. Il a donc obligé l’écriture du « ph ». La nouvelle orthographe a décrété que le « ph » devait redevenir un « f » pour le plus grand bonheur de tous. Suis pas sûre que ce soit pour l’alignement vers le bas… Bon, je suis un peu grammairienne. Tu vas devoir affûter (affuter) tes plumes au lance-flammes, cher Dodo. A très bientôt sur le pré ! Moi, j’aurai un stylet pointu ! Ca devrait aller pour le choix des armes ?

    • Sinon, jusqu’au XVIe siek l’ortho et la gramm’ étaient assez libres, et encore au XVIIIe, si les grammairiens de l’académie se tapent sur la tête avec sérieux, dans la pratique on admet des formes farfellues…
      Bref, toujours le difficile équilibre entre pratique libre et vivante et utile organisation un peu figeante équilibre qu’on trouvera qu’en avançant, parce que la langue, à l’instar du vélo, qui arrêté, choit, doit avancer.

      mais je subodore que la Patte n’a tricoté cet article que pour placer son excellentissime idée de simplification des tables de multiplication,et, de surcroit, se gausser de nos billevesées.

      – au passage, l’ortagrafe a tant changé que pattedansl’encrier s’écrit dodo, maint’nant ?)

      • Hopla !!! Nous avons retrouvé 2 descendants des révoltés du Bounty et ils ont échoué dans ce post.
        Anne, je conçois ne pas maîtriser l’histoire de notre belle langue et je ne suis pas surpris qu’à l’origine, certains changements l’aient été pour de mauvaises raisons.
        J’ai seulement émis la crainte que cette réforme ne le soit pour d’aussi piteux motifs.
        Cela dit, je lirai avec plaisir ton texte car je suis toujours prêt à être convaincu du contraire et, je précise, je n’ai rien contre la simplification quand son but est le bon.
        Dodo, mon étymologique sosie, tu n’as pas tort… Sauf sur le fait que jamais je ne me gausse si ce n’est en toute tendresse !

    • Chère Patte, comment que je vous confonds toujours toi et le Dodo ! La honte ! Donc, c’est fait, je te sors mon texte-réponse avec mes très plates excuses pour l’amalgame inacceptable et incontrôlé Dodo vs Papatte. Br… vraiment, que puis-je te payer en rémission de mes péchés ?

  2. Je suis toute circonflexée par la réforme de la langue française, toute nénufardée pour rebondir sur l’ortografe grammairienne au lance flamme, tant de douleur que je partage âprement d’une langue râpeuse. Et resterai conservatrice des mots et fleurets quoiqu’il m’en coûte. Admirative du style de ta façon de le dire.

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s