Concours agenda ironique d’Août : Un 4ème vaut c’qu’il vaut, tu l’auras… D’autant qu’une fée bleue me colle au train !!

On en était là quand…

Le rideau retomba derrière Ingridishka, derrière sa souple, très souple démarche le fuyant sans se retourner.

Des vivas, des rires, des « Oooooooh !! » crépitèrent comme il s’éloignait… Ils acclamaient Ingridishkha pour sa souplesse, sa très grande souplesse assurément.

Prince marcha quelques mètres puis, convaincu que c’était l’heure, il s’arrêta, se replia sur lui-même, banda ses muscles en attendant que… Cinq secondes, puis dix, puis quinze puis… Rien !

Aucun quatrième de couverture ne se referma sur lui. Pas de générique de fin. Même pas un bandeau défilant de remerciement. Rien.

Cra-Prince fut surpris, il pensait, comme les lecteurs, en avoir bel et bien eu pour son conte, et qu’il était temps pour ces derniers de voler vers d’autres histoires.

Mais rien ne venant à la longue, il convint qu’il restait encore à faire ici.

Sur ces entre-faits, une colombe passa en rase-motte, lâcha quelque chose mais, heureusement, la vicieuse fiente de la colombe n’atteint point le blanc Cra-Prince. Elle refit un passage et déposa un parchemin roulé dans ses mains.

Il le lut. Il avait effectivement droit à une prolongation de contrat courant sur une histoire sans option de reconduction.

A cet instant, un bruit dans le fourré voisin. Des pas, des pas légers mais son oreille fine ne le trahissait pas, on venait. Il se cacha derrière une caravane stationnée à cheval sur la chaussée.

Un lutin vert et une fée en bikini doré passèrent à deux mètres de lui sans le voir, bien trop affairés à discuter.

La fée à son acolyte : « Ce devrait être sympa ! C’est la féé tilde qui organise la fête ! Une espagnole ! Elle avait un problème d’hygiène corporelle mais depuis qu’elle est en coloc’ avec la fée braise, ça va mieux ! »

Zut zut ! Il comprit sur l’instant ! La fée bleue en était également en plein milieu d’une quatrième histoire d’agenda ironique d’Août quand lui ramait à démarrer la sienne. Vite, il fallait réagir ! Hors de question qu’elle lui damasse le pion sur le fil !

Ils s’étaient aussitôt évaporés vers la suite de leur histoire. Que faire ? Vite, une chute avant que la leur n’advienne !

Une voix dans sa tête corrigea :  » C’est un Leprechaun ! Pas un lutin ! » puis « Un bikini fait d’un rayon de soleil s’il vous plaît ! C’est la dernière mode en capitale ! ».

Ah ben, ça alors ! Voilà que Prince Jeanne-d’arcquait. Il sentit bouger dans la caravane, se recroquevilla davantage.

Il entendit dans sa tête une musique d’outre-tombe monter graduellement, un rom-plon-plon devenant ROM-PLOM-PLOM, puis un Ziiiing-ziiing-ziiing se transformant en ZIIIIIIIINNNNG-ZIIIIINGGG-ZIIIING !

Puis un Ploc !! Mais pas un Ploc banal, non ! Un Ploc genre couvercle de cercueil sautant com’ bouchon ! Un Ploc sourd !

La porte latérale s’ouvrit et sortit ce qui aurait dû être une princesse de conte de fée… Normalement !

Mais bon, surenchère oblige… Sortit une vampiresse de conte d’effraie, laquelle lui glissa : « T’inquiète, Prince, je peux t’aider, tu n’as pas comme qualité « assassin de quoi que ce soit »! Moi, par contre, je me fais un festin de ces deux-là ! La lune est pleine et je suis vide ! »

Et elle bondit, cape au vent, dans la forêt à la suite de ses deux futurs (?) repas.

Prince se demanda « Je fais quoi maintenant ? » quand la couverture lui ferma définitivement clapet.

16 réflexions sur “Concours agenda ironique d’Août : Un 4ème vaut c’qu’il vaut, tu l’auras… D’autant qu’une fée bleue me colle au train !!

  1. Je m’ marre, qu’est ce que j’me marre ! mais je suis dans la mouise car je n’ai absolument pas prévu de laisser se faire dévorer ces deux là, fusse-ce pas un cra-prince à moitié deshabillé (lui ), fusse par une donzelle pas bronzée du tout et à l’estomac dans les talons de sabot (euh non j’ai du me tromper d’histoire là), mais fô reconnaître que ça devient aussi difficile de se retrouver dans ce labyrinthe d’histoire qu’une aiguille dans une botte de foin ! ouf, il me reste un jour, jobougon va nous facturer des heures sup !
    (il bandit ! quel bandit) !-)

  2. J’en frémis. Quelle affaire ! Mais où va s’arrêter la patte : vous me direz quand la couverture lui cloue le bec, le comble pour une patte. Moi, je ne fais aucun effort pour m’y retrouver car le principal c’est qu’Indridishka garde sa souplesse et les vaches seront bien gardées. Ce qui me fait peur c’est que ce concours s’arrête. C’est que ça me manque déjà ces commentaires manqués !

    • Mais le plus beau c’est que le concours s’arrête pas : samedi en huit (comme on dit pas chez moi), on saura qui organisera la séance de rentrée (autrement dit l’agenda ironique de septembre), et ainsi de suite jusqu’à… jusqu’à tant qu’on veut !

  3. mais c’est carrément du détournement de personnages, ça ! attend un peu que le Prince des Ténèbres (à ne pas confondre avec Béhénne Au Chocolat Noir) se radine, y a de couvretures qui vont se rabattre…

    j’adore la tournure que prend ce pseudo concours, mais j’aimerais pas être dans la peau du lecteur-pas-averti qui va essayer de lire, d’évaluer et de voter chez jobougon la semaine prochaine….

  4. On voit les personnages s’animer dans ton texte 🙂

    Blanche-canine cape au vent est magnifique , Ingridishka et sa souplesse légendaire aussi 🙂

    Bonne journée Jean-Phi 🙂

  5. La couverture est bien effrontée, que de fermer son clapet sur toi sans même te présenter quelques excuses salées.
    Et je partage l’idée de ce brin de nostalgie à l’arrêt des jeux de fées du professeur Choron. Si c’est pas godichon ça, que tout a une faim. Heureusement que l’héritier(e) nous permettra de continuer encore grâce au prolongateur de long temps.

  6. Si les histoires se marchent mutuellement sur les plates bandes, il y aura de l’hybridation, c’est certain. Mais cela peut donner une descendance très intéressante, parole de jardinière!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s