On aurait retrouvé des extraits du manuscrit « Anthologie dramatique des catastrophes ferroviaires du pakistan sud-oriental 2ème volume »

Suite à un agenda ironique de Juillet et des résultats que vous retrouvez ici prêtant à contestation, notamment le « concours hors-le-sentier-bordé-de-7-cailloux aisément -bien trop aisément- remporté par un Dodo de notre connaissance dont nous tairons l’anonymat en divulguant que c’est carrément cette personne-là, des lettres anonymes elles aussi, que nous produirons lors du procès, envoyées par des personnes inconnues que nous appellerons A, B, C, D ont concouru à ce que nous investiguions suite à un incendie plein de flammes perpétré au conservatoire des archives rarement lues des catastrophes ferroviaires dans le Monde.

Toute la section Asie du milieu ainsi que l’aile Kasakhe, incroyablement pourvue au point de s’étendre sur 3 étages, ont été réduites en cendres et autres fines particules assez illisibles voire pas du tout.

N’ayant aucun limier digne de ce titre pour ce qui est de suivre une trace de cendre… Ah ça !!! Pour la drogue, il y a du monde mais dès qu’il s’agit d’une enquête sur les cendres, il n’y a plus personne… Bref, nous avons alors pensé à consulter les caméras de surveillance du complexe qui, dans leurs temps-libres, officient dans les stades de ligue 1 mais qui, du coup, en plein Juillet, étaient bien là.

Ainsi, cette photo prélevée sur la caméra 6 Belphegor2, côté cour, où l’on semble distinguer, même si elle est un peu floue, une personne  introduite dans le conservatoire à une heure indoue (6h30 du mat’, ce qui fait 10h en Inde où ce n’est pas indu de se promener dans un conservatoire).

 

dodo2

Ci-contre, la caméra 25, dans le bâtiment sus-brûlé, massacré, libéré , où l’on croit voir plus clairement qu’il s’agit d’un oiseau… Ou un batracien ? Nos experts en ornitho-batraciologie planchent encore. Par contre, on aperçoit, caché entre les plumes du présumé volatilo-batracien, un élément suspicieux, à savoir, ce qui s’apparenterait à une preuve accablante !

allumetteGrâce aux ordinateurs hyper-puissants et sophistiqués d’une série américaine de renom qui ne tourne pas en plein été, nous avons reconstitué en 3D non apparente dans ce post par manque de moyens, une boîte d’allumettes ainsi que, sous l’autre aile, un deuxième objet, qui identifié après comparaison chez Tatol et chez Efl, se révèle être carrément un jerrican avec de l’essence à l’intérieur qui, sous l’effet de la combustion de l’objet 1, aurait pu prendre feu dans une réaction chimique que ne renierait pas tout bon pyromane qui se respecte.essence

 

 

 

A ce stade de l’enquête, une deuxième photo, récupérée sur la caméra 229 de l’aile kasakhe, nous aide à dresser le portrait-robot avec davantage de fidélité dodo

 

 

 

L’individu paraissant agressif, les caméras ont préféré ne pas chercher à l’intercepter… Renseignements pris auprès de leur fabricant, même si elles l’avaient voulu, elles n’auraient point pu.

Cependant, l’inconnu non-encore-identifié-à-peine-suspecté-mais-on-verra-bien-ce-qu’on-verra n’a pas son forfait bien terminé car des extraits du document apparemment suspecté-visé, ont été retrouvé comme celui-ci :

« Il est conseillé aux conducteurs de ne pas lire ce document en conduisant sous peine d’inattention amenant à une possible catastrophe ferroviaire pakistano-sud-orientale de plus. »

Avouons qu’il eut été dommageable que les générations futures de conducteurs ferroviaires du Pakistan sud-oriental et d’ailleurs ne profitent pas de ce judicieux et pertinent conseil.

Pour en revenir aux allégations de triche du concours OFF de Juillet, nos enquêteurs sont encore à la recherche du 1er chapitre de « Guerre et Paix » mais, comme il n’est guère épais, l’espoir de le retrouver s’amincit chaque jour davantage.

 

Publicités

18 réflexions sur “On aurait retrouvé des extraits du manuscrit « Anthologie dramatique des catastrophes ferroviaires du pakistan sud-oriental 2ème volume »

  1. Moi, je dis, c’est du tout bon, encore et toujours. Je pense que le portrait du robot ébouriffé nous conduira droit dans le mur de la vérité réelle du pourfendeur de la morosité. On ne s’en lasse pas, guère, jamais, point. Biffer la mention inutile.

  2. alors là, je reste coi ! c’est un peu facile de s’attaquer à un animal placide et disparu !
    mais pour prouver ma bonne foi, je veux bien rendre le prologue du 1er chapitre. si je le retrouve….

  3. C’est un scoop qui va faire la première de tous les journaux durant un bon moment !
    Un indice, pour le fil dentaire, 50 mètres, pas moins.

  4. Je serais d’avis d’envoyer un voyageur temporel enquêter depuis la préhistoire jusqu’à nos jours pour élucider ce mystère (et éventuellement innocenter le dodo).
    C’est facile, non? Il suffit d’appeler Enquêtes-interplanétaires et c’est tout bon!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s