Flippé le dauphin et Fantomette contre l’usine de Grenadine

Je n’ai pas encore lu le texte précédent, donc je clique

« Et tous ces poils blancs, une fois mouillés, devraient pouvoir faire ventouse et colmater les canalisations ! »

Tous applaudirent, surtout celles et ceux qui avaient des bras, à cet ingénieux et non moins diabolique plan visant à fomenter une rebellion anti-grenadière encore sans précédent.

Il y eut bien, en une autre époque, la guérilla mentholée où on découpait de l’hellène à la fraîche et les anciens réveillent parfois les souvenirs de la bataille de l’anis au son de cette célèbre chanson de la victoire « ♫♫ J’aiiii-meuuuuh les succès… Les succès à l’Anis !! ♫♫ » mais jamais, au grand jamais, personne n’avait osé se lever -surtout pas les sans-jambes- contre l’Impérialisme grenadier.

 » Belle, Tu serrras l’exômple vormidable de nötre ludde gontre la Tyrrrranïe ! » Clama « afec Fougue » Sébastien… Il se lança en suivant dans un « ♫♫ Et on vait dourner les serbiettes… ♫♫ » qui, il faut l’avouer,  trouva moins son public…

Puisqu’ils étaient les meilleurs nageurs, Flippé et Fantomette seraient… Fantomette ?… Paulette, qui n’en manquait pas une, s’était affublée d’un bandeau noir afin, disait-elle, de préserver son anonymat.

Belle couina un peu quand elle fut mise à l’eau mais Flippé lui maintint le bec sous l’eau suffisamment longtemps pour qu’elle se taise… Non mais ! Va pas nous gâcher notre révolution avec ses états d’âme… L’un soutint la tête, l’autre les pattes et ils partirent au crépuscule vers l’odieux bâtiment.

Le courant était plus vif, l’eau de plus en plus concentrée, les émanations de framboise, de grenade, de fraise les obligèrent à retenir leur respiration… Etrangement, Belle ne bronchait pas ! Quelle capacité apnéique ! On avait l’impression qu’elle ne respirait même pas !

Ils s’y reprirent à 3 fois pour l’enfoncer dans le tuyau d’évacuation dont le diamètre devait bien mesurer de l’index jusqu’à la jointure du coude… Donc, quand même un diamètre raisonnable.

Il y eut un bruit sourd, inquiétant… Du coup, ils s’inquiétèrent, se turent… Puis un bruit grave, rassurant… Donc, ils furent rassurés, rien de grave !

Ils revinrent sous les vivas de Faune et Flore car ils seraient les sauveurs du fleuve… Jusqu’à ce que la maintenance de l’usine ne trouve une grosse peluche – « suicide de muppet » conclut l’enquête de police- coincée dans un tuyau et n’arrive à l’extirper pour que la pollution retrouve le cours normal des choses.

De cela, Flippé et Fantomette -qui ne voulait plus enlever ce fichu bandeau- ne sauraient rien car ils étaient déjà repartis vers la suite de leurs aventures avec 4 demi-échasses roses en cadeau !

Vite vite la suite !!!

10 réflexions sur “Flippé le dauphin et Fantomette contre l’usine de Grenadine

  1. En lisant l’entame, j’ai eu très peur qu’il y a un chat tondu dans cette histoire. ouf, il n’en est rien 🙂
    en fait, pour boucher efficacement les tuïox, l’aurait fallu feutrer le poil en le passant à l’acide (simple suggestion pour la prochaine action de guerilla antigrenadine)
    mais ça n’enlève rien au mérite des quatre effes (faune, flore, flippé et fantomette) et de l’auteur !

    • Excellente idée, l’acide,mais, vu comme elle a chouiné pour l’eau, Belle en aurait, à coup sûr, fait tout un drame !
      Et ici, aucun chat ne sera tondu sans son accord tacite !

  2. C’est un duo chat canard traquenardisant décapant qui se fomente en grande fermentation.
    A bas l’étanasie ! Zorro n’est pas arrivé, hé hé… Mais il ne saurait plus tarder. 😉
    A chaton du, dette associée, nananère. J’ai eu peur que ça parte en sucette à la septième ligne épinon. Fichtrement bien négociée cette affaire de tuyau de poil.

      • ça va être long alors pour les explications.
        Il y a l’écrit, l’humour noir de l’écrit, et puis les jeux de mots stupides 🙂 mais oui, (autant ne rien se refuser) qui surgissent inopinément de l’humour acide. Les poils de Belle qui vont colmater le tuyau de grenadine, (tuyau de poil)
        De là arrive maître Yoda et son jeu de mots, sur lequel Belle va dormir sur Sith… Oui, c’est foireux, ok, mais tellement bon d’en rire, de tourner les pires horreurs en dérision. 🙂
        Mince, mais comment ça fait flop ! Faut que j’arrête l’humour, même à l’écrit c’est visiblement pas ce que je sais faire de mieux !

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s