Concours Agenda ironique de Juin : Gidouille et ses saints

Valentyne – qui est funny, com’ tout l’monde le sait- nous a concocté un concours de Juin sur le thème « Gidouille et ses saints » (Lien https://lajumentverte.wordpress.com/2015/05/28/concours-agenda-ironique-juin-et-aujourdhui-pris-entre-deux/) en hommage à, je cite : « le calendrier pataphysique, instauré par Alfred Jarry : il est composé de 13 mois (douze de 28 jours et un de 29)… Je vous propose donc d’écrire une histoire, un conte, un  poème…..autour du joli mois de …Gidouille…J’ai longtemps hésité entre Gidouille et Merdre : Merdre (du 18 mai au 14 juin), Gidouille (du 15 juin au 13 juillet = 29 jours) »

 En avant. moi j’dis !
 Un pan d’Histoire mérite rectification. Ainsi sois-je pour accéder à cette divine demande !
Chers vous tous réunis en ce précieux jour du 21 Gidouille, je m’en vais vous conter, du saint de ce jour, l’étonnant périple.
Vous connaissez bien évidemment Saint spéculum, saint patron des confesseurs mais saviez-vous qu’il était, à l’origine, Saint Speculoos,  saint patron des confiseurs.
Dévoué au développement du péché de Gourmandise, ce saint avait su faire preuve de moult actes de bravoure, transformant par exemple l’eau des fleuves en coulis framboise ou les hosties en chou à la crème avec nappage léger de chantilly jusqu’à, de la panse de ses ouailles, exploser séant l’outre.
On accourrait à ses messes de 11 heures avec grand appétit et foie dévoué, se nourrissant autant des saines paroles que des mets nombreux, vivant et ré-écrivant, comme si l’on y était, cène plus vivante que toutes les crèches possibles.
Choqué par tant de désinvolture religieuse, Impie III-XIV, chantre d’une Papauté atteinte par tant de potins sur ce « Speculoos des popotins » multipliant de ses disciples les centimètres de tour de taille avec une régularité flirtant les 99.7% soit à deux anorexiques près, somma leur clérical sujet d’en revenir séant aux fondements de cette foi à laquelle il s’était supposément dédié et de répudier à jamais tout véniel péché.
La pilule était dure à avaler…
Ou le suppositoire difficile à absorber…
Bref, Speculoos en avait gros sur la patate.
N’avait-il pas fait revenir à l’église nombre de gens l’ayant quitté ?
Nous étions ce jour-là le 26 du mois de Merdre et Speculoos y était jusqu’au cou…
Eut bien voulu ne point abandonner, prendre le taureau par les cornes dès Gidouille venu et jouer pendable tour à cette archaïque hiérarchie manquant autant d’humour que de glucose.
Oui mais, qu’adviendrait-il de lui après ? Répudié, rejeté hors de toute sacristie.
Sapristi ! Il ne pouvait concevoir qu’après autant d’heures agenouillées à prier devant un banc, au ban il soit mis pour une incartade aussi légère.
Puisque ces hautes instances ne veulent pas en marche prendre ce train, en arrière toute il ira.
Il décida de rentrer dans les rangs. Il avait promis la lune, il s’en écarterait…
Ou plutôt les écarterait-t-il désormais, et pour masquer ses ascendances germanophones n’ayant que peu de succès à Rome, de Speculoos se renomma Speculum, consonance bien plus latine quoique froide et métallique à l’oreille.
Il reprit tout à zéro, invitant chacun de ses fidèles venus pour la fange à éprouver leur dévotion à confesse.
Ceux-ci étant là, trouvant bête de s’en retourner aussi vite, acceptèrent pour l’occasion de s’enfermer tour à tour à double-tour dans la pénombre du petit local pour discourir de leurs nombreux travers.
500, ils étaient à l’entrée de l’église, 500 furent-ils, isolés dans le confessionnal et essayant d’obtenir absolution pour leurs nombreux écarts.
Speculum fureta, écarta, défricha, progressa, fouilla, s’infiltra, s’insinua, glissa, gratta de chacun et chacune jusqu’à la moindre imperfection pour en finir du 500ème deux semaines plus tard, le tout sans plus de deux pauses de 10 minutes dans l’intervalle.
Cette exceptionnelle prouesse à laquelle, même la mémoire de l’Eglise, l’abbé Saidaie, ne put trouver comparaison, consacra Speculum, le nouvellement-intitulé, comme saint patron des confesseurs.

23 réflexions sur “Concours Agenda ironique de Juin : Gidouille et ses saints

  1. Le pape a dit : « Pas de spéculoos avant de faire vos prières du soir ».
    Saint confident serait donc bien impardonnable d’avoir provoqué de la sorte notre Père Eternel…
    Ce qui me fait dire qu’avec des fidèles aussi fervents, je comprends mieux le concept de la horde primitive.
    🙂

  2. ouache , que j’ai rigolé à m’en exploser l’outre séant, et l’impie 3;14 était il rond ce jour là, un festival de trouvaille, j’ai adoré.

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s