LTJDNV – scène 15

Alexandre vint s’asseoir en silence aux côtés d’une Juliette égarée dans sa musique.

« Salut !

– Tu es seul ?

– Oui…

– Tu ne l’as pas trouvée ?

– Si si… A la voiture…

– Et ?

– On a un peu parlé. Très peu. Elle ne s’est pas sentie de revenir. Elle a préféré appeler son frère, il vient la récupérer là-bas… Elle s’excuse d’abréger… »

Juliette ne répondit rien à ce « Elle s’excuse d’abréger ». Alexandre savait toujours arrondir les angles.

« Voilà, nous en sommes là… » Et il fixa l’horizon.

 » Je ne comprends pas… Il se passe quoi là ? »

Elle chercha son regard et quand il trouva la tête vers elle, elle le vit, embrumé.

 » Je ne sais pas… Je suis un peu perdu aussi. Je ne comprends pas tout… Elle m’a dit qu’elle préférait rentrer… Et elle m’a dit qu’on continue notre balade, qu’on se verrait plus tard, qu’elle ne voulait pas gâcher notre journée… C’est un peu raté pour le coup…

– …

– Et « plus tard », c’est flou…

– Alexandre, je ne pensais pas…

– Moi non plus.

– Et je suis désolée si…

– Oh, tu n’y es pour rien ! Moi non plus ! C’est à Elsa de gérer ça tout seule..

– …

– Je lui ai dit que j’étais là si elle avait besoin de moi…

– Et c’est tout ?

– C’est tout ce que je pouvais dire ! Et c’est bien tout ce qu’elle était prête à entendre…

– Je n’en reviens pas…

– Mmm…

– C’est…

– … Je trouve aussi…

– … Vraiment…

– Je pensais te proposer un week-end un peu différent de celui-là, crois-moi. »

La main de Juliette esquissa un geste de rapprochement. Mais elle s’abstint.

 » On fait quoi ? » Osa-t-elle.

Haussement d’épaule.

 » Je n’ai plus trop envie de te montrer l’endroit, tu comprends ?

– Oui…

– Alors, si ça te va, on va attendre un peu ici, profiter du soleil, de la vue et on redescendra dans une petite heure…

– Et c’est tout ?

– Pour l’instant, oui ! Elle sait tout, je lui ai dit que je l’aimais et que j’étais là…

J’ai mal là ! » Et il désigna sa poche de chemise « Mais je ne peux pas plus… »

Juliette rangea ses écouteurs et le portable dans son sac, Alexandre continuait à fixer les montagnes et les vallées environnantes, immobile, impassible en apparence. Le spectacle était tellement beau. Inadapté à la situation mais beau. Donc, il contemplèrent sans un mot, contempler était un très bel argument pour se taire et laisser passer cette heure incertaine.

Alexandre ne tint pas plus de dix minutes.

« Ecoute… Tu sais quoi ?

– Dis-moi ?

– On va y aller à ce rocher ! L’endroit est superbe, la vue est divine. Cela me fera du bien. Et je t’ai promis du grand spectacle… Mais pas du dramatique !

– Ok ?… Tu es sûr ? Parce qu’on peut rester tranquilles posés aussi.

– Allez, viens ! Le grand air, il n’y a rien de tel. »

Elle aurait bien voulu souligner que le grand air, ils y étaient déjà, qu’elle aimait bien celui-là, qu’il lui suffisait, mais l’heure n’était pas à l’humour et Alexandre semblait vraiment vouloir… Ou en avoir besoin.

Alors, elle feignit l’envie :  » Je te suis ! » Et ils reprirent la route.

Sc 1 Sc 2 Sc 3 Sc 4 Sc 5 Sc 6 Sc 7 Sc 8 Sc 9 Sc 10 Sc 11 Sc 12 Sc 13 Sc 14   Sc 16 Sc 17 Sc 18

Sc 19 Sc 20 Sc 21 Sc 22

2 réflexions sur “LTJDNV – scène 15

    • Ah ben non !!… C’était juste le prologue tout ça ! Plus sérieusement, ça continue, faut juste me laisser le temps d’mûrir tout ça… Et puis, y’a les marmottes !!! Faut que je rentre du foin pour l’hiver… Ou aut’ chose, je sais pas ce que ça mange ces bestioles… Quelle conn.. j’ai fait de les adopter celles-là !!
      On n’en est qu’à Samedi midi, il y en a jusqu’à Lundi… Il peut s’en passer des choses jusqu’à Lundi !!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s