LTJDNV – scène 11

Ils cheminaient à un pas mesuré ; le soleil s’était invité de ce côté de la montagne et les couvrait d’une douce chaleur de printemps.

Et puis, Elsa s’était énervée.
Jusque là, tout allait bien, Juliette l’avait trouvée adorable, avenante et, c’est vrai, bien plus exaltée que la description qu’en avait faite Alexandre ne le laissait imaginer.
Cela l’avait surprise et elle pensait bien avoir lu la même émotion dans le regard d’Alexandre devant cette Elsa bavarde et très démonstrative, relançant la discussion encore et encore comme pour combler tout vide qui pourrait s’immiscer entre eux.
Ainsi, elles avaient discuté du beau temps, de tartines au beurre, de marmottes agressives, d’écoles de village, tournant autour du sujet autant qu’elles purent.
Mais il était là, silencieux mais bien présent à leurs côtés, et il fallait qu’à un moment, Alexandre vint sur le tapis.
C’était parti de rien, d’une taquinerie lancée par Juliette, qui voulait en savoir plus sur ce pèlerinage si spécial pour eux, qu’ils lui racontent tout, ce premier baiser alors qu’ils étaient assis sur ce rocher (nda : lire « Papillons »), et qu’ils romancent « s’il vous plaît », qu’ils la fassent rêver pour qu’elle puisse croire encore…
Et Elsa, de ce qui semblait être une boutade, avait relevé.
« D’ailleurs, je me demande si tu as déjà amené d’autres femmes là avant moi ? »
Alexandre se contenta d’un sourire pincé en réponse.
Et, sans attendre de réponse « … Et d’ailleurs, comment était-il plus jeune ? Avec les femmes ? »
Cette question-là était pour Juliette.
Que dire à la compagne de l’homme qui fut son plus proche ami, à la limite des limites autorisées à l’amitié ?
Qu’Alexandre avait souffert d’être trop tendre, trop aimant ou trop docile, et d’attirer et être attiré par les mauvaises personnes ?
Que dire ? Qu’elle les avait toutes détestées, qu’aucune n’avait trouvé grâce à ses yeux, qu’elle s’était tue, qu’elle avait pris sur elle par respect pour lui et résisté du mieux qu’elle pouvait pour ne pas leur voler dans les plumes parfois, qu’elle aurait arraché les cheveux de certaines quand elles lui faisaient du mal.
Et qu’elle était là, toujours, pour le consoler, pour être cette oreille attentive et accueillir ses déceptions.
Que dire de toutes ces autres qu’il avait aimées ?
Alexandre voulait changer de conversation.
Elsa, elle, voulait savoir, juste par curiosité, cette fausse amie.
Alors, Juliette essaya.
Il n’y en avait pas eu tant que ça. Des prénoms vinrent, quelques anecdotes, de l’ancien, de l’oublié, rien d’important en somme sembla-t-elle vouloir résumer.
Oui, elles n’étaient rien, en somme.
« C’est vrai qu’Andréa, je ne peux pas m’en féliciter ! » Lança Alexandre, pensant alléger l’atmosphère.
« Et toi, Juliette ? Jamais tu n’as… ?»
Ce « Et toi » avait sonné métallique. La voix d’Elsa avait changé.
« Quoi moi ? » Aurait voulu répondre Juliette mais elle craignait de répondre sur un ton agressif. Et elle craignait de trop en dire.
Alors, elle se tut.
Elsa était décomposée.
« Pardon ! ». Elle lâcha ce mot et repartit en direction de la voiture.
Sans se retourner, elle dit « Je suis désolée.» Et elle accéléra le pas.
Ils restèrent tous deux hébétés comme elle s’éloignait. La rafale était venue sans prévenir. Deux minutes auparavant, ils étaient joyeux, tout coulait de source et celle-ci s’était tarie d’un coup.
Alexandre ouvrit la bouche :
« Je…
– T’inquiète. Tu devrais la rejoindre non ?
– Euh oui ?… D’accord !… Tu attends ici ?
– Oui, ne t’inquiète pas, file ! »
Et il partit.
Et Juliette se sentit seule.
Comme si souvent laissée seule.
« De la chair à abandon. Voilà ce que tu es » Pensa-t-elle.
Le soleil avait trouvé un gros nuage gris pour se cacher. Elle s’assit sur le bord du chemin, dans l’herbe, face à cette grande vallée verte qui respirait la vie dans chacun de ses centimètres carré.
Elle s’assit et elle pleura.

Sc 1 Sc 2 Sc 3 Sc 4 Sc 5 Sc 6 Sc 7 Sc 8 Sc 9 Sc 10   Sc 12 Sc 13 Sc 14 Sc 15 Sc 16 Sc 17 Sc 18

Sc 19 Sc 20 Sc 21 Sc 22

4 réflexions sur “LTJDNV – scène 11

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s