Miroir, mon si beau miroir

J’ai, d’une quête constante, toujours couru après l’autre,

Cherchant en lui, en elle, ce que je ne savais m’offrir.

J’ai croisé beaucoup qui n’ont représenté que quelques frissons,

Un spasme, un léger éclat furtif

Sans que cela ne les remette en question

Dans leur valeur.

Simple raison d’alchimie.

Et, certains, certaines, peu, ont fait vacillé ma raison,

Semant en moi un trouble que je ne savais comprendre.

Maintenant que je sais enfin prendre ce pas de recul,

Nécessaire outil de mon âme apaisée,

Je vois comme je me lis en leurs yeux,

Nu.

Ils sont de moi le plus pur révélateur,

Une image claire, le reflet parfait.

Je ne suis qu’une onde face à eux,

Vibrant totalement à leur contact,

Leur souvenir, leur évocation,

N’ayant aucun secret à me cacher.

Il me suffit de plonger en moi pour les retrouver

Gravés.

Ils sont un phare quand je me perds.

Ils m’éclairent toujours quand je pourrais prendre peur.

Ils sont un cadeau, un faisceau scintillant,

Que je vois, je lis, j’écoute confiant.

Les remercier, je le fais chaque jour.

Les aimer, je n’aurai de cesse.

Leur offrir autant qu’ils m’ont offert,

Je le souhaite de tout mon coeur révélé.

2 réflexions sur “Miroir, mon si beau miroir

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s