Lamb’s ego

colonne-vertebraleJ’avais clairement dit que le lumbago ne passerait plus par moi.

Il est très passé en fait. Je parle de petite mort ici. J’y reviendrai.

Rien de spécial à signaler ces jours-ci, la routine en fait, mon mental occultant très consciencieusement le fait qu’il replongeait tête baissée dans ses croyances erronées, rejouait la grande scène de l’Acte 1.

Oui, encore et toujours la grande scène de l’Acte 1. On a dépassé le cadre du simple disque rayé.

Tant qu’on a pas compris, on rejoue !… Donc je rejouais !

Je suis un mec cool, faut l’savoir, j’aime bien mon ego, j’ai pu être en colère contre lui dans le passé en me disant que c’était quand même un « sacré trou du c… d’emmerdeur, un empêcheur d’être heureux en rond, en carré ou en toute autre géométrie des émotions » à toujours et à chaque fois me remettre face à mes « démons ».

Et puis, je me suis réconcilié. Comment en vouloir à quelqu’un qui fait bien son boulot ? A un moment donné, quand c’est pro, j’accepte, je félicite, j’encense.

Mon ego a fait avec son petit bagage à lui, il était là pour ça et s’est toujours appliqué à filer droit, à rester dans les clous, à coller au ballon. Du travail d’orfèvre ! Chapeau l’ego !

Quant à moi, n’ayant point compris, à chaque fois, je luttais, je bataillais contre cette part de moi, je n’acceptais pas, je croyais devoir toujours croiser le fer avec lui jusqu’à ce que SA mort s’ensuive.

Tenace l’bourricot !

« Tu quoque Fifi ! » n’a cessé de me répéter mon âme.

Moi aussi, je tombais dans l’panneau, je cherchais le message subliminal secret en arrière-plan alors que j’avais l’info sur 4 colonnes à la Une.

« Tu quoque Fifi ! »

Mon âme communique essentiellement en latin.

A ce niveau, il y a injustice, les littéraires sont forcément avantagés ! C’est ce qu’on appelle « passer l’âme à Gauche ».

Personnellement, j’ai fait initiation au Latin en 5ème puis j’ai arrêté. Donc, je n’ai pas compris tout de suite.

J’étais le fameux homme-sandwich, tiraillé entre deux, goûtant parfois la moutarde que me servait l’ego, appréciant à d’autres moments l’oignon que me proposait l’âme mais ne joignant jamais les deux pour atteindre la quintessence moutoignonne.

Mouton plutôt. Blanc immaculé. Un peu crétin oui. A croire ce qu’on nous rabâche, que la vie est une lutte, un combat, que chaque instant est difficile Raaaah !!!… Raaaaaa… A côté, 14-18, c’était gnognotte !!!! 39 années de tranchées, ça vous forme !!!!

Ou ça vous déforme, c’est selon !

Donc, j’en suis arrivé à ce Dimanche et à mon bassin qui, en ayant assez d’avec moi constamment couler, choisit la méthode forte. Ou claire. Les deux en fait.

L5, ma lombaire préférée a lancé le bal.

On pourrait accabler L5. On pourrait. Le groupe. Pas ma lombaire.

J’aime ma lombaire, elle est la petite goutte avant l’arc-en-ciel.

Mais, avant l’arc-en-ciel, Bassin suit et part à droite, colonne compense à gauche, hanches écopent, genoux flanchent, chevilles chancellent et omoplates m’plaquent.

Tout ceci peut sembler moche à voir !

Non… C’est faux ! J’suis toujours beau à voir !

Et tout cela pourquoi ? On parle ici d’illumination. La douleur n’a obtenu de moi qu’un grand sourire genre « Je me ris de toi, douleur, car… Aie !!!… Je comprends -enfin- ce que veulent me dire… Aie… mon corps et mon âme… »

Oui, j’ai parsemé de quelques « Aie !! » car Chat n’est pas de bois.

Bref, voilà, Corps, Âme et moi sommes sur le même bateau… « Corps, arrête de faire semblant de faire chavirer !!!… Ce Couillon !!! Oui, tu as raison, mon âme « Comicoum es ! ».

Oui, j’comprends le latin… En partie… Techniquement, Âme parle, corps traduit et j’analyse.

Je suis devenu super fort à Excel, je fais des tableaux, je crée des codes-couleurs, je fais des listes… Dingue !

Bref, nous sommes une fine équipe désormais !!

Je bosse depuis un moment sur le décor, les costumes, je connais certaines de mes répliques, j’ignore encore quelle sera la distribution, il y aura bien sûr des personnages récurrents, je m’attends à des surprises, un bon paquet de surprises, des retours inattendus et secrètement espérés qui par l’audience qui par le narrateur, des roulements de tambour, le suspense de bon aloi, de l’émotion encore et toujours, de la joie, des rebondissements, deux-trois imprévus…

Alors, cet acte 2 est depuis longtemps annoncé, certains lecteurs(-trices) assidu(e)s diront peut être que je leur ai déjà vendu et revendu cette came dans 5 ou 6 posts, que y en a marre, qu’on veut du réel M… !

Je suis cool, je vous l’ai dit, j’accepte cet accès de vulgarité dans ces pages mais pas d’impatience, sacré fripon-friponne !

Je fais de mon mieux. Toujours. Je dois même me féliciter car je fais mon mieux de mon mieux.

Et cet acte 2, qui chaque jour est plus proche, s’annonce du meilleur tonneau !

Une réflexion sur “Lamb’s ego

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s