Hope

Il est des matins où l’on se lève la Joie aux lèvres, le coeur prêt à s’ouvrir, confiant et persuadé que cette journée sera des plus belles.

Et puis…

… Il est des soirs où l’on se couche, terrassé par un mal de tête violent, confondu par le désespoir, déçu de tout, sans âme, sans émotion sinon le dépit ou le dégoût.

Alors…

… Il est des lendemains qu’on appréhende de vivre, qu’on craint devoir être dévastés.

Et Pourtant…

… Ceux-là ouvrent une grande fenêtre sur l’espoir, s’embellissent d’heures en heures, nous surprennent agréablement, nous émerveillent totalement jusqu’au dernier souffle de la dernière seconde.

Peut être…

… N’aimerions-nous vivre que des lendemains ? La fuite en avant semble un si beau miroir.

Ainsi…

… On s’épargnerait cette souffrance qu’on n’a surtout pas envie d’approcher de peur qu’elle ne devienne notre quotidien.

« Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur » a dit Albert…

Mais…

… Accueillir la douleur pour mieux la dépasser.

Ne pas oublier de vivre. Vivre même deux fois plus. S’incarner en soi bien davantage. Rajouter un souffle supplémentaire à sa vie. S’émerveiller d’elle. Être là, présent, conscient, éveillé, lucide.

Ne plus vivre dans le lendemain, faire de ce lendemain rêvé son présent réel. Et oublier cette triste veille qui n’est plus que le passé. Révolu, abandonné, disparu.

Sourire. Et aimer. En faire ses deux plus beaux arguments.

Publicités

Une réflexion sur “Hope

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s