« Vis ma Vie de… » T’optimiste…

A quoi bon ??? A quoi bon passer des dizaines d’années à se forger un moral de despérado, à se mutiler l’entendement jusqu’à plus l’moral, à quoi bon tout cela si c’est pour se réveiller tantôt t’un jour t’optimiste ???

A y perdre ses repères !!! Me voilà t’optimiste ce jour et fort bien embêté devant cette nouvelle donne, moi qui avais plutôt tendance à frayer avec le poker menteur de mon ego…

Eh bien non, c’est cartes sur table désormais !!!

On ne se rend pas instantanément compte qu’on est devenu t’optimiste, ce ne sont, au départ, que fugaces indices qui vous titillent l’esprit.

Ainsi donc, la sonnerie de mon téléphone m’est, ce matin, apparue bien plus enjouée et mélodieuse que la charge de cavalerie qui, hier, d’un seul clairon, massacrait allègrement tout le solfège…

A ce même titre, ma brosse à dent électrique était chargée, le dentifrice rafraîchissant, le shampooing pomme-olivier revigorant, le gel douche abricot nourrissant… Il restait le quota honnête de 5 « Prince de Lu », le réservoir de la cafetière avait réduit à néant toute apparition de calcaire, le chien avait emprunté à mon dentiste son aspiration, la pâtée Whiskas n’avait pas d’odeur, aucun pied de chaise ne se mit sur le chemin d’un de mes 10 orteils…

Mon ancien moi-même eut bien le temps de tomber dans sa parano habituelle, craignant retour de baton-gnafron dans la minute… Il s’assit sagement, attendant sa dime et, quand rien ne vint, j’étais bien obligé de verser dans l’évidence : champ était ouvert à mon Moi t’optimiste…

Je ne vais pas vous raconter de crack, appréhender le t’optimisme ne s’acquiert pas aisément, cela fait même peur, c’est tellement peu familier. A vous rendre suspicieux…

J’ai pris le parti d’y aller doucement avec lui, pas à pas parce que hein, manquerait plus qu’à trop m’habituer à lui, lui n’y trouve point son compte et reparte comme il est venu…

Fichu t’optimisme qu’il sait po ce qu’il veut lui !!!

Ou alors c’est moi qui ne sais po ???!!!

Mais non en fait !!!…

Je l’ai observé et il a l’air décidé à rester…

Et je suis bien décidé à ce qu’il reste…

Tiens donc !!

Il a pris ses aises, s’est installé dans ma vie là, com’ ça, com’ si de rien n’était…

Ah ben l’autre là… Mon ancien Moi aurait crié au culot, à l’audace, à l’annexion belliqueuse…

Mon Moi d’aujourd’hui reste plus neutre, plus spectateur, accepte ce nouveau compagnon de vie.

Il est là, cet t’optimisme que je ne croyais jamais devoir voir tel Soeur Anne… Il poudroie, il flamboie… Mais reste tout en mesure.

Assez épuré mon t’optimisme. Il me va com’ gant dirais-je…

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s