Lettre à Edouard Baer…

Cher Edouard…

Vous permettez que je vous appelle Edouard ??.. Je vous connais depuis presque 2000 ans, depuis que vous avez scribé pour Djamel au détour d’un dithyrambique monologue resté culte à travers les siècles..

Avant, il y a eu Canal + entre autres jusqu’à en arriver à un « Miam Miam » véritable festin de roi dont je me suis repu il y a quelques semaines sur France2 après m’en être régalé à Marigny en Janvier dernier…

Que n’avons-nous déjà pas voyagé de concert !!!!

Repu, régalé, voyagé mais pas jusqu’à plus soif… J’en veux encore du subtil, du loufoque, du déjanté, de l’Edouard dans sa toute personnelle démesure.

Alors, la question va sûrement se poser : Quid après ce chef-d’œuvre ?? Vous faut-il, impérial, en rester là, finir dans cette apothéose incroyable d’humour Baer-ien de peur de…

Edouard, je dois vous rassurer.

N’ayez pas peur, je sens encore des succès à venir pour vous, des salles qui applaudissent, rient, viva-tent, en redemandent…

Et non, je ne suis pas voyant et non, je ne viens rien vous vendre !!!!!!!!!!

A part peut être moi, mon aide, ma dévotion…

Oui, je veux vous aider, cher Edouard, je pense qu’il vous faut continuer, que le meilleur est à venir. Imaginez que les Monty Python se soient arrêtés après un « Flying Circus » !!!

Vous n’y pensez pas, soyez sérieux… Essayez du moins là juste deux secondes.

Je veux vous aider. Aussi vous proposé-je dans une minute d’égocentrisme surdimensionné mes services tous dédiés à votre personne.

Je veux être votre nègre.. ou, si la place est déjà pourvue, le nègre de votre nègre…

Que ?? Vous n’avez pas de nègre !!!

Oui, je n’en doutais pas, tout vient de vous. Seulement vous…

Mais, bien que n’étant sûrement que peu avide de remporter moult suffrages notamment ceux de l’intelligencia parisianiste culturel, vous n’êtes pas sans savoir que le nègre publiquement assumé est à la mode. On s’en vante, on s’en réclame, on s’en publicite mensongément pour être bien vu.

Qui ne s’est pas targué ces derniers temps d’y avoir recours ??

Le nègre est devenu le « kilt de Gautier » des années 2010, un buzz absolu !!! Le truc à avoir !!!!

Laissez-moi être votre kilt !!!!!

Je veux être votre nègre « pour de faux », je veux prétendre, clamer et déclamer écrire vos textes et pièces, je veux qu’on m’attribue toute la gloire de vos prochains succès à votre place, le tout afin que vous en sortiez plus encore grandi aux yeux de ceux-là qui comptent dans le paysage culturel.

S’il faut en passer par là, ne cherchez plus, je suis celui qu’il vous faut.

Ne me remerciez pas, le chèque de fin de mois me suffira.

… Une poignée de main aussi ??? Si vous insistez… Je ne saurais rien vous refuser !!!! Le client est roi…. Pardon, le payeur est roi, empereur et canonisé en puissance !!!!

Et là, s’il vous venait à l’idée de vous demander : «Oui mais moi, qu’est-ce que je gagne dans tout cela ??? »

D’abord, je dois dire que c’est tout à votre honneur de vous poser LES questions !!!!

Je sais ce que c’est : On doute, on s’interroge !!!

Je ne vous le cache pas, et je ne dis pas ça pour vous mettre la pression, c’est une des décisions les PLUS cruciales de votre…

Là, je tangue entre « semaine » et « vie », la vérité se trouve là quelque part, à vous de placer le curseur.

Peut être un peu plus à droite le curseur non ??

Bon…

Imaginez deux secondes la scène : Les Oscars !!!

Charlize dans sa superbe robe :

-Nomination for the award of the scénario en béton : Jean-Philippe DEJEAN !!!!

Emu, je le serai !!!

Standing ovation !!!! Francis Ford qui me tend la main comme je passe, main que je serre volontiers, Steven qui en profite pour me tendre sa carte, Catherine qui me dévore des yeux.

Je monte, embrasse Charlize parce qu’il faut être poli.

« Charlize, vous me flattez hihi… Non bien sûr, comment refuser ??… Hum hum !!! On en discute en coulisses, j’ai un discours à faire là… Merci vous êtes adorable !!!! »

Et là, après les formules de politesse, deux-trois blagues bien senties que mon accent, auquel je m’efforce de donner des consonances francisantes afin de plaire, ne fait que rendre plus craquantes, je remercie LUI !!!!

Enfin, je veux dire VOUS !!!!!

Pas de mystique entre nous, LUI ne vous arrive pas à la cheville, c’est bien vous qui avez multiplié mon envie d’humouriser aux quatre vents !!!! Je vous entends encore dans ma tête dire :

« Ecrivez, ça vaut 100 !!!

Publiez, ça vaut 1000 !!!! »

Votre décision est prise. Je ne demandais que ça.

A ce stade du récit, non pas que vous ne soyez pas concerné mais bon, je vais d’un aparté à deux (exercice rare et délicat non encore réalisé car périlleux) m’adresser à votre attachée de presse…

… Oui, chère amie, laissons Edouard vaquer à ses occupations du premier plan, la Gloire l’appelle, l’Inspiration l’espère, le Talent le réclame….Oui, c’est un être exceptionnel n’est-il pas ??? Tou-jours tou-jours à l’écoute, sans cesse ouvert et en demande qu’on le nourrisse de notre avis… Une âme de chef, de conquérant mais un trublion, un athée du Despotisme refusant la centralisation du Génie et qui préfère irradier autour de lui et se repaître du prisme qui l’entoure… Ah !!! Oui, j’imagine en effet que cela reste malgré tout étouffant… Ah oui !!! Un peu caractériel parfois !!! Ah !!!?? Vous m’en voyez surpris… A moitié seulement pour être honnête… Inévitablement, son génie a besoin d’espace à combler et, parfois, peut légèrement empièter… Ah vous trouvez ??? Beaucoup ???… Ah oui quand même !!! C’est tout à votre honneur de prendre sur vous et de lui laisser place… Je me doutais qu’il vous devait beaucoup, je me le suis dit tout de suite !!!! Une évidence !!!… Qui n’enlève rien, j’en conviens sans mal, à son sensationnel fin esprit… Oui vous avez raison, nous sommes entre nous, je peux relâcher la pression… Vous, vous avez l’habitude de le côtoyer, cela ne vous fait plus rien… Ah bon ??? Toujours aussi impressionnant !!!….Eh bien !!!!…

Je ne vous l’ai point dit mais ce su-per-be p’tit ensemble d’aujourd’hui, je dois le dire et ce, sans forfanterie aucune, totalement gratuitement et sans arrière-pensée, met en valeur autant votre charme subtil et irrésistible que la ciselure parfaite de votre corps sans oublier votre fine analyse, votre jugement sans faille et votre probité à toute épreuve…

Et, là, je citerais Line Renaud si j’osais :

« Com-bien pour pas-ser de « poubelle » à « Ed-ouard lis-moi ça !!!

Com-bien pour ob-te-nir ce droit ???»

J’ai payé cher Edouard !!!

Ah quand même !!!!! La probité, c’est onéreux !!!!!… Mais juste… Ta Ta Ta je ne discute pas !!!!… Faut que je voie mon banquier !!!!

Edouard, ce fut un plaisir… Oui mais moi surtout… Non moi… Bon d’accord !!!… Je te sais très pris, les fans, les starlettes, le strass, le Cinéma et puis que sais-je ensuite ???? Le CNRS, La NASA inévitablement, le firmament assurément !!!!!

Je te sais très pris, aussi te dis-je « à bientôt l’ami, le frère, le… »

Ok ok !!! Je vais la jouer plus sobre !!!!

Je compte bien venir à Blagnac te voir jouer, surjouer, enjouer…

Le plaisir sera mien.

J’attends de tes nouvelles, le Monde nous appelle, il ne demande que nous, il… Tu as Barack au telephone !!!

Je te laisse l’ami, le frère, le…

A bientôt.

2 réflexions sur “Lettre à Edouard Baer…

  1. Bonjour et merci !
    Même si je n’ai pas tout compris, je veux bien de vous comme employé !
    Vous pouvez commencer la semaine prochaine.
    Je vous attend à 5 h du matin à l’atelier !

    Edouard BAUTER
    chauffagiste-conseil

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s