La génèse de Georges…

… Vous pensez tous, adorateurs idolâtres et insatiables de votre serviteur que vous êtes, que Georges a toujours été cet exemplaire homme dans un sens plus noble que le « sens noble du terme », bien fade en comparaison de ce qu’est et représente Georges là… Maintenant.

Oui… Et cela rassurera ceux d’entre vous qui tendent à « un peu mieux », Georges a été commun, basique, lambda.. Normal dirais-je..

Il portait quand même déjà la normalité à un niveau qu’elle n’avait jamais d’aucuns temps touché du doigt.. Ou de la norme…

Il allait lui-même acheter du pain, cherchait lui-même la monnaie… Parfois, il ne l’avait même pas… Parfois, le commerçant ne lui faisait pas crédit, négligeant la chance d’avoir de Georges une ardoise, laquelle pourrait s’enchérir une fois, deux fois, trois fois et s’adjuger pour fort cher chez Drouot tantôt…

Oui, parfois, Georges mangeait sans pain.

Oui.

Ce fut l’âge d’Or de la biscotte, les heures où elle obtint ses lettres de noblesse, faisant couverture de « Gala » et « Vogue » aux doigts et lèvres de Georges avec un commentaire du style :

« Nous avons rencontré Georges au « Sheraton ». Il nous a reçu en complet cintré Pourpre et gris mettant en valeur de lui ce qu’il y a de superbe et devant un p’tit déjeuner fort sympathique au demeurant où il a lui-même beurré et confituré-à-la-groseille ses biscottes pour s’en délecter avec fort plaisir et moult grâce devant nos yeux ébahis par tant de simplicité prolétario-friendly pour un personnage d’un tel rang. »

Cela eût plus de retentissement -si ce n’est pour le bruit- qu’un pont de l’Alma croisant une princesse !!!!!!!!!

Ainsi est Georges, se rappelant d’où il vient.

Simplicité, glamouritude, lyrisme…

Comment ne pas évoquer ce jour où, faisant fi de tout et, à la clé, faisant Fa du reste aussi, il traversa en dehors des clous… Ainsi naquit Mai 68.

.. Mais ceci est une autre histoire.. La petite, celle qui n’entre pas dans les livres d’Histoire, celle qui n’obtient ni trompettes résonnantes ni publicité  vociférante et agressive..

Parce que Georges est très France-2-après-20-heures dans l’âme… No ads just the entertainment !!!!!!!!

Georges est très « dans l’âme » au fond… Il aime bien vider son sac encore et encore.. Ressac…

Bon, là, sur cette délicieuse plage où il séjourne depuis quelques temps -et pour très longtemps l’espère-t-il tant il ne se lasse pas-, ce ressac est fort agréable. Il lui renvoie des images, des images de trajet parcouru, de chemin arpenté et, sa foi, de là, la vue est fort belle !!!!!

Tiens, le chant des sirènes !!!!! On n’est pourtant pas le 1er mercredi du mois ????

Une réflexion sur “La génèse de Georges…

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s