Le coût de la panne…

Mon imagination m’avait dit un jour « Viens, je t’emmène… On va bien rire tous les deux, on va s’écrire un p’tit blog péchu bien ficelé, ce sera sympa !!! »

Cela s’est avéré sympa, on a bien ri, on y a mis tous nos amis, des requins, des petshop, des chats,  Indira, 34, 456  et tant d’autres…

J’y ai mis celles et ceux qui ont croisé, traversé ma route, y ont foncièrement mis un peu du leur… ça reste là malgré leur départ !!!

J’y ai mis celles et ceux qui restent fidèles à l’auto-stoppeur éternel que je suis et s’arrêtent à chaque fois pour moi.. Par tous les temps, pluie ou soleil… Inlassablement…Merci à eux… De comprendre qui je suis.. Et d’accepter.

j’y ai mis de moi, parfois trop, parfois pas assez… Comme dans la vraie vie d’ailleurs… J’ai essayé que ça soit à la fois vrai, si proche de la vérité pour être authentique et loin, si loin de MA vérité pour la préserver… Le juste équilibre.

Tout cela, c’est un p’tit bout de chemin, très court dans le temps mais tellement intense dans les mots, l’écriture et l’envie…

Et là, la panne !!!! Le coup classique !! Un cruel manque d’imagination !!! Sur le coup, la mienne d’imagination m’a déçue !!!

Rupture.. De faisceau… Mon imagination a rendu son âme, elle s’est mise en congés de son enveloppe corporelle, elle n’en veut plus, trouve cela abscons.. Je la soupçonne d’avoir juste voulu placer ce mot (abscons) pour se faire mousser… Une imagination qui se fait mousser, c’est un esprit qui pétille paraît-il !!!

A d’autres !!! Me voilà orphelin d’une partie de moi, amputé d’un pourcentage non définissable de moi (au même titre qu’une âme n’a pas de poids précis , une imagination n’a pas de proportions claires).

Non, je ne veux pas m’appeler Rémi !!!

On négocie actuellement une prolongation de collaboration… Mais c’est dur, les négociations sont apres… Et il reste pourtant tant à faire.

Un truc s’est-il brisé, cassé, rompu net ???.. Ce n’est peut être même pas ça.. Des fois, juste un boulon qui se desserre… Cela vous dessert… Vous perdez cet appétit.. Les phrases deviennent fades, les mots abscons.. Mon record !! 2 fois dans le même post !!!

Me voilà là, guettant le bout du tunnel, celui qui me mènera vers de nouvelles histoires.

Espérons que je ne me prendrai pas un pilier d’Alma avant !!!

Bon, je vous rassure, je ne me suis pas laissé aller,  j’ai mis les mains dans le cambouis, je n’y connais pas grand chose en mécanique de l’âme, des sentiments, des sens mais je me dis qu’en trifouillant..

Réparateur non patenté à mes heures, je me donne des claques sur le crâne comme on fait pour les transistors qui toussotent, les modems qui clignotent ou les frigos qui musicalisent du derrière afin de faire repartir la machine.

Bon, ce n’est pas le foie, ça ne vient pas de la ratte, les reins Ok !!! L’écho est catégorique !!! Le scanner aussi !!!! L’inventaire est en cours, la pièce défectueuse doit se trouver un peu plus haut.. Sûrement le moteur.. C’est lui qui guide tout… Suffit qu’il ait des râtés et la machine toute entière s’enraille !!!!

Boh pas grave !!! C’est une pompe, ça se change !!! Ou ça se répare !!! ça se cataplasmise !!!!

C’est quoi cette histoire ???

Ah oui !!!

« Georges devrait apprendre à sentir la douceur du sable chaud entre ses doigts de pieds ! »

Je vais essayer ça !!!!

4 réflexions sur “Le coût de la panne…

  1. je me permets exceptionnellement… c’est promis… continue… parce que ce texte est excellent… parce que c’est bon tout simplement…

  2. Tes mots, ta manière d’écrire me touche, c’ est pour cela que je passe par chez toi avec un rèèl plaisir, et le coup de la panne, et bien oui! elle est des fois fatiguante, enervante, désepérante…
    Ne pas lui donner d’importance, la laisser prendre son temps , je dirais même PROFITER de ces petits moments de répit qu’elle t’offre…
    Ps; Georges a un vocabulaire d’enfer! moi j’ai du consulter le dictionnaire…
    Tu veux savoir pour quel mot? ABSCONS! comme en plus tu l’avais écrit deux fois ! je me suis dit qu’il était important !

  3. Si tu veux on te laisse des thèmes obligatoires… Trop de liberté c’est flippant parfois ! 😉

    Alors proposition de thème de la semaine : Les amours éphémères d’une mouche au printemps…
    Non ? Non ? (J’en ai plein d’autres hein !)

    Bises.

  4. Merciiiiii pour les compliments divers et variés et plaisants et espérés bientôt bis-répétités bien sûr par Georges et son miroir déformant qui adooorent se regarder dans le blanc de l’oeil l’un l’autre…de verre l’oeil pour l’un des deux..
    Je relève le challenge proposé sur l’insecte volatilant pénible !!!

Ron-ronne-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s